18 avril 2024
Paris - France
CULTURE

Ouganda : un évangéliste battu à mort pour avoir parlé de Jésus à des musulmans

Le 6 septembre dernier dans l’est de l’Ouganda, un chrétien a été battu à mort après avoir partagé sa foi avec des musulmans qui ont accepté le Christ. 

Morning Star News rapporte le décès de Philip Bere, un jeune évangéliste de 33 ans dans l’est de l’Ouganda. Selon le média, le jeune homme venait de participer à un événement d’évangélisation dans la ville de Kituuti et se dirigeait vers Katiryo à vélo, lorsqu’il a été agressé et battu à mort.

Des faits rapportés par Mudenya Sirasi, un témoin oculaire qui était à ses côtés au moment de l’agression et était également présent lors de l’événement d’évangélisation.

Il explique qu’ils sont dans tombés une embuscade. « Nous avons entendu des gens parler des deux côtés de la route, dans un buisson voisin, dire : ‘Ce sont eux qui ont converti nos membres aujourd’hui – ils ne sont pas censés vivre, mais être tués' », a-t-il rapporté à Morning Star News.

C’est alors qu’un homme est apparu sur la route et a frappé Philip Bere avec « un objet contondant dans le dos », Mudenya Sirasi a lui réussi à s’échapper et s’est caché dans un tunnel sous un pont. L’homme rapporte avoir vu les assaillants « blesser brutalement » son ami avec une pierre et ajoute que lorsqu’ils sont partis il l’a découvert gisant dans son sang.

Selon le pasteur du défunt, qui a préféré garder l’anonymat pour des questions de sécurité, l’évangéliste « a été tué à cause de sa passion pour la prédication de la bonne nouvelle de Jésus-Christ, en particulier aux musulmans ». Mudenya Sirasi a en effet déclaré que de nombreuses personnes ont accepté Jésus lors de l’événement d’évangélisation auxquels les deux hommes ont assisté ce jour-là, notamment des femmes et deux jeunes hommes musulmans.

L’organisation Portes Ouvertes explique que bien que l’Ouganda soit un pays a majorité chrétienne, la région »est très instable » surtout dans l’Est du pays où « les chrétiens subissent de violentes attaques du groupe ADF-Nalu composé d’extrémistes ». PO précise que dans cette partie du pays, « la persécution sévit fortement, en particulier à l’égard des chrétiens issus de l’islam ».

JM /Source: Camille Westphal Perrier

X