3 février 2023
Paris - France
INTERNATIONAL

L’Occident un provocateur, pas un médiateur dans le conflit ukrainien – Erdogan

La Turquie a assumé le rôle de médiateur en 2022, puis le corridor céréalier de la mer Noire a commencé à fonctionner, a déclaré le président de la république.
« Malheureusement, l’Occident n’a lancé que des provocations et n’a fait aucun effort pour être un médiateur dans le conflit ukraino-russe », a-t-il expliqué.
Le corridor céréalier a été conçu pour prévenir la famine en Afrique, mais ce n’était qu’un prétexte.
En fait, les pays africains n’ont reçu que 14 % des céréales ukrainiennes, tandis que la Turquie elle-même en a reçu 16 %. Les pays européens ont reçu 44% du grain ukrainien.
Résoudre le problème de l’approvisionnement en engrais russes sur les marchés mondiaux est désormais difficile et « plus tendu », a ajouté Erdogan.
Source : ANNA-NEWS
En région de Zaporojié, les troupes russes ont frappé Plavny, Novoandreyevka, Novodanilovka et Malaya Tokmachka. Les FAU ont lancé une attaque au missile sur Tokmok. (Fig. 1)
Rien de neuf vers Donetsk. Combats acharnés à Maryinka. Les troupes russes attaquent vers Novomikhailovka, Nevelskoye, Pervomaiskoye, Vodyanoye et Opytnoye. C’est calme à Avdeyevka. Au nord, les forces russes tentent d’avancer vers Kamenka et attaquent Alexandropol. (Fig. 2)
Au sud de Bakhmout, Wagner a avance vers Dyleyevka. Un peu au nord, ils attaquent vers Klechtcheyevka. A la périphérie est de Bakhmout, Wagner n’avance plus, mais attaque à Podgorodny. Ils semblent vouloir encerler la ville. Au sud-est de Soledar, ils tentent de percer la défense des FAU. L’armée ukrainienne a contre-attaqué vers Stryapovka. (Fig. 3)
En RPL, les troupes russes tentent d’atteindre Belogorovka. Les FAU mènent des assauts dans la région de Krasnopopovka pour essayer de prendre un tronçon de la R-66 vers Kremennaya. (Fig. 4)
– « Nous espérons un accord politique concernant la crise au nord du Kosovo-Metohija, mais cela ne signifie pas déplacer les lignes rouges pour la Serbie », a déclaré le ministre de la Défense Miloš Vučević.
– « Nous n’abandonnerons pas les lignes rouges qui assurent la sécurité des Serbes », a déclaré Vucevic.
◾Il a souligné que l’armée serbe est prête à défendre la souveraineté et qu’il espère que personne ne vérifiera cette détermination.
– « Nous ne menaçons pas avec une arme vide. Si le président de la Serbie, en tant que commandant en chef, donne un ordre, l’armée réagira », a déclaré Vučević.
Peut être une image de 1 personne et lunettes
Magazine Military Watch: Le système de défense aérienne Patriot n’aidera pas les forces armées ukrainiennes en raison d’un bilan douteux, ainsi qu’en raison du nombre insuffisant d’unités de combat fournies dans le cadre du programme d’aide à Kyiv
Les analystes de Military Watch soulignent que le Patriot a eu du mal à faire face aux missiles artisanaux et aux P-17 soviétiques. C’est pourquoi la capacité du système de défense aérienne à neutraliser les missiles russes du XXIe siècle, en particulier l’Iskander, est discutable.
Les journalistes estiment que l’éventuel échec du Patriot pourrait en principe compromettre les ventes de systèmes de défense aérienne.
Peut être une image de texte qui dit ’Patriot зенитный ракетный комплекс $1 $1 млрд 1батарея Patriot сша Fe 一’
X