4 décembre 2023
Paris - France
POLITIQUE

Présidentielle au Liberia: George Weah concède sa défaite face à Joseph Boakai

Le président sortant du Liberia, George Weah, a concédé vendredi soir sa défaite à l’élection présidentielle de mardi face à l’opposant Joseph Boakai, dans un discours sur la radio publique, alors que le pays est dans l’attente de la publication des résultats totaux du scrutin. Après dépouillement de 99,58% des bulletins, Boakai arrive donc en tête avec 50,89 % des voix   selon la Commission nationale des élections. Le président sortant, George Weah, obtient 49,11% des voix.
ADRESSE À LA NATION
  DE SON EXCELLENCE DR. GEORGE MANNEH WEAH
PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU LIBÉRIA
CONCERNANT LES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TOUR DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE TENUE LE 14 NOVEMBRE 2023
MONROVIA, LIBÉRIA
17 NOVEMBRE 2023
MES COMPATRIOTES LIBÉRIENS, Mesdames et messieurs distingués :
Je me tiens devant vous ce soir le cœur lourd, mais avec le plus grand respect pour le processus démocratique qui a défini notre nation. En tant que président et chef de la Coalition pour le changement démocratique, je souhaite m’adresser à vous sur le résultat du second tour des élections qui s’est tenu le 14 novembre 2023.
Les résultats annoncés ce soir, bien que non définitifs, indiquent que l’ambassadeur Joseph N. Boakai est dans une avance insurmontable. Il y a quelques instants, j’ai parlé avec le Président élu Joseph N. Boakai pour le féliciter pour sa victoire et lui exprimer mon engagement sincère à travailler avec lui pour le bien de notre bien-aimé Libéria.
J’adresse mes sincères félicitations au président élu Boakai, à ses partisans et à son équipe de campagne. Que sa présidence soit marquée par le succès de tous les Libériens et que notre nation prospère sous sa direction.
Ce soir, alors que nous reconnaissons les résultats, reconnaissons également que les véritables gagnants de ces élections sont le peuple libérien. En exerçant de manière pacifique et ordonnée votre droit de vote constitutionnel, vous avez démontré une fois de plus votre attachement aux principes démocratiques qui nous unissent en tant que nation.
Sous ma direction, ces élections ont été organisées avec une promesse faite au peuple libérien : une promesse d’équité, de transparence et de crédibilité. Je suis fier de dire que, pour l’essentiel, nous avons tenu cette promesse. Le peuple libérien a pris la parole et son choix sera honoré et obéi.
À ce stade, je voudrais féliciter la Commission électorale nationale pour son travail bien fait. Vous avez gagné le respect de tous les Libériens, de nos partenaires étrangers, des observateurs internationaux et du monde entier pour avoir accompli cette tâche difficile à la satisfaction de toutes les parties prenantes, y compris les parties en lice.
Cependant, la proximité des résultats révèle une profonde division au sein de notre pays. Alors que nous passons sous la nouvelle administration Boakai, nous devons être vigilants face aux dangers de division et travailler ensemble pour trouver un terrain d’entente. Aujourd’hui plus que jamais, l’unité est primordiale pour l’amour de Mama Liberia.
Aux membres de la Coalition pour Démocratie et le Changement, collègues partisans, CDCiens, Weahciens, auxiliaires, nouveaux électeurs, directeurs de campagne et chefs de parti, je comprends que ce n’est pas le résultat que nous souhaitions. Même si nous n’en sommes pas sortis victorieux, votre travail acharné et votre soutien ont été l’épine dorsale de notre campagne, et je vous en suis profondément reconnaissant.
Je vous exhorte à suivre mon exemple et à accepter les résultats des élections. Rentrez chez vous ce soir en sachant que nos idéaux et notre vision pour le Libéria restent forts. Nous sommes un mouvement jeune et notre heure reviendra. Demain, reprenez vos activités quotidiennes de manière normale et venez me rejoindre au siège de notre parti pour réfléchir à notre parcours et planifier notre retour à la direction politique en 2029.
MES CONfrères Libériens, Mesdames et Messieurs :
Ce soir, le CDC a perdu les élections, mais le Libéria a gagné. C’est le moment de faire preuve de bienveillance dans la défaite, de placer notre pays au-dessus du parti et le patriotisme au-dessus de l’intérêt personnel. Je reste votre président jusqu’à la passation du pouvoir et je continuerai à œuvrer pour le bien du Libéria. Guérissons les divisions causées par la campagne et rassemblons-nous pour former une seule nation et un seul peuple uni.
Que Dieu bénisse le Libéria et que nous puissions continuer à lutter ensemble pour un avenir meilleur.

JM

X