18 avril 2024
Paris - France
POLITIQUE

Les élections locales en Côte d’Ivoire, un << test de maturité politique >> 

Ce samedi 2 septembre se tiennent les élections municipales et régionales. Un scrutin déterminant pour les trois principaux partis du pays RHDP, PDCI et PPACI à deux ans de la prochaine présidentielle, en 2025

Dans un bureau de vote de Koumassi, à Abidjan. © Aïssatou Diallo 

Ce samedi matin, il n’est pas encore 8h mais ils sont déjà quelquesuns alignés devant les bureaux de vote de l’école de gendarmerie, à Cocody. Après quelques minutes de retard, le temps de terminer l’installation des bureaux, les premiers électeurs sont invités à rentrer dans la salle aux alentours de 8h20. Parmi eux, Sévérine, 70 ans, dit être venue << accomplir son devoir citoyen » comme elle l’a toujours fait

En Côte d’Ivoire, que vaut la liste électorale

Non loin de , un autre électeur attend devant son bureau de vote. Herman, jeune avocat, a préféré venir dès l’ouverture. << Il n’y a pas eu d’incident majeur pendant la campagne, j’espère donc que le vote se passera dans le calme également », confietil. Pour ces élections régionales et municipales, 8 016 796 électeurs sont attendus aux urnes, dont 2 millions environ pour le seul district d’Abidjan

Première élection pour le PPACI de Gbagbo 

Après avoir voté dans une école dans le quartier Cocody Dangan, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité, le général Vagondo Diomandé, a assuré que << toutes les dispositions [étaient] prises pour que tout se passe normalement >>

« L’élection d’aujourd’hui est un véritable test de maturité politique pour la Côte d’Ivoire. C’est également un test pour chacun d’entre nous et pour la culture démocratique que le président prône depuis toujours. Je voulais simplement appeler chacun des Ivoiriens à exercer son droit de vote mais surtout à respecter celui des autres dans des opinions. divergentes. C’est tout cela qui construit une nation »>, atil ajouté. Le ministre a également appelé les électeurs à voter dans le calme et souhaité que les résultats soient acceptés par tous

Cette élection marque la première participation du Parti des peuples africainsCôte d’Ivoire (PPACI) à un scrutin local depuis la chute de l’ancien président Laurent Gbagbo, après la crise postélectorale de 2010-2011. Elle permettra de jauger l’implantation de son nouveau parti politique, créé après son retour à Abidjan, en 2021, à travers le pays. 

Tous les regards rivés sur Yopougon 

Le scrutin sera particulièrement disputé à Yopougon, commune la plus peuplée d’Abidjan, les candidats des. trois principales formations politiques du pays le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) d’Alassane Ouattara, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de feu Henri Konan Bédié et le PPACI de Laurent Gbagbo s’affrontent

Yopougon, enjeu crucial des élections locales en Côte d’Ivoire 

Selon Aube Nouvelle, une organisation d’observateurs électoraux dirigée par l’ancien préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi, quelques bureaux de vote ont ouvert avec du retard. C’était le cas notamment à Botro, Brobo, Tiébissou, San Pedro Djebonoua et à Niakaramadougou, en raison de fortes pluies. L’organisation a par ailleurs indiqué qu>>aucune violence n’a été enregistrée depuis l’ouverture des bureaux de vote sur le territoire national >>

Lors d’un point de presse en fin de matinée, le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Ibrahim Kuibiert Coulibaly, est revenu sur le déroulement du scrutin

« C’est vrai que par moment, dans certains lieux, nous avons (eu) quelques soucis logistiques mais ce sont des choses qui sont inhérentes au processus électoral »>, déclaré. << Il n’y a pas de quoi s’alarmer () Ce sont des ,atil, choses qui se règlent, donc il n’y a pas d’inquiétude. Il faut faire confiance à la Commission électorale indépendante ainsi qu’à ses acteurs », atil ajouté. Kuibiert Coulibaly a enfin évoqué «< la discipline constatée sur le terrain » et demandé << aux électeurs de continuer dans ce sens >> et << de ne pas s’adonner à des violences >>

JM source : JA

X