2 décembre 2022
Paris - France
SPORT

L’Arabie saoudite crée la sensation en renversant l’Argentine : 2-1

Coupe du monde 2022 : dans une ambiance assourdissante, l’Arabie saoudite crée la première surprise du Mondial en battant l’Argentine
Les Saoudiens, menés à la mi-temps, ont renversé le match au retour des vestiaires face aux Argentins de Lionel Messi avant de s’imposer au terme d’un match interminable.
Les supporters saoudiens lors du match de la Coupe du monde entre l'Argentine et l'Arabie saoudite au stade Lusail à Doha, le 22 novembre 2022. (JUAN MABROMATA / AFP)

On savait la Coupe du monde 2022 lancée, mais il ne manquait plus qu’un match fou dans une ambiance digne de ce nom pour qu’elle le soit définitivement. Au troisième jour du Mondial au Qatar, le stade Lusail, qui accueillera la finale de la compétition le 18 décembre prochain, a été le théâtre d’un match plein de rebondissements. Lequel s’est achevé, mardi 22 novembre, par la première immense surprise de cette Coupe du monde, avec le succès de l’Arabie saoudite contre l’Argentine (2-1).

Menés à la pause après le premier but de Lionel Messi sur penalty en début de match (9e), les Saoudiens ont renversé la table au retour des vestiaires, avec deux buts coup sur coup de Saleh Al-Shehri (48e) et de Salem Al-Dawsari (53e). Deux buts inscrits devant les tribunes saoudiennes, qui ont explosé de joie avant d’hurler leur fierté sur chaque retour défensif, chaque intervention et chaque action offensive.

Les Argentins, groggys, n’ont pas su répondre. Leur première période avait pourtant été intéressante, mais la ligne défensive haute des Saoudiens les a gênés et Messi (22e) puis Lautaro Martinez par deux fois (27e, 35e) ont vu le drapeau du hors-jeu se lever sur leur but. L’Albiceleste est surtout tombé sur un grand Mohammed Al-Owais, le gardien saoudien, décisif devant Messi (2e), Nicolas Tagliafico (63e), Angel Di Maria (72e) et Lautaro Martinez (74e).

Première défaite en trois ans pour l’Argentine

Ce résultat fera évidemment des déçus chez les supporters argentins, venus en nombre à Doha. Avec les Mexicains, les Tunisiens ou encore les Saoudiens, les fans de l’Albiceleste font partie des plus vocaux depuis plusieurs jours dans les rues de la capitale qatarienne. Dans la ligne rouge du métro qui mène jusqu’au stade Lusail, avant la rencontre, les Argentins ont longtemps entonné des « Meeeessi ».

La Pulga, qui a annoncé hier disputer sa toute dernière Coupe du monde, voit son équipe bien mal entrer dans la compétition. À l’issue de la première période, tout semblait pourtant rouler pour l’Albiceleste, qui fait partie des sélections favorites à la victoire finale dans cette Coupe du monde. Après cette défaite, la première de la sélection sud-américaine depuis trois ans et 36 matchs d’affilée, l’Argentine va devoir se reprendre lors de son deuxième match contre le Mexique.

De leur côté, les supporters saoudiens ont souffert dans les derniers instants d’un match qui s’est une nouvelle fois éternisé avec près de quinze minutes de temps additionnel. Le sélectionneur français de l’Arabie saoudite, Hervé Renard, n’a cessé d’invectiver le corps arbitral pour réclamer le coup de sifflet final. Ce dernier a finalement libéré les joueurs saoudiens, venus saluer leur supporters. Ces mêmes supporters vont pouvoir continuer à fièrement parader dans les rues de Doha dans les prochains jours, après la plus belle victoire du football saoudien dans son histoire.

AFP

X