17 juin 2024
Paris - France
POLITIQUE

Face aux puissants, le député ivoirien Tiémoko Assalé lance un mouvement politique << de rupture » 

Tiémoko Assalé, le trublion de l’Assemblée nationale ivoirienne.
Député-maire sans étiquette depuis deux ans, le fondateur de « L’Éléphant déchaîné » a pris la tête d’une fronde populaire contre les opérateurs téléphoniques en Côte d’Ivoire. En patron de presse engagé, c’est un habitué des coups d’éclat.

Avec « Aujourd’hui et demain la Côte d’Ivoire », l’élu indépendant Antoine Tiémoko Assalé compte incarner une alternative aux grands partis qui occupent le devant de la scène

Le député ivoirien Antoine Tiémoko Assalé vient de lancer son mouvement politique.

Le député sans étiquette Antoine Tiémoko Assalé, 48 ans, lancera officiellement son mouvement politique baptisé « Aujourd’hui et demain la Côte d’Ivoire » à la fin du mois, lors d’une assemblée constituante à Yamoussoukro

Personnalité populaire en Côte d’Ivoire, celui qui a toujours revendiqué son «< indépendance>> face aux puissants entend incarner «une rupture de gouvernance>>

<<< Nouveaux visages >> 

<<< Nous pensons vraiment que les Ivoiriens aspirent au changement. Les politiques qui gouvernent le pays depuis des décennies ne le proposent pas, ne l’insufflent pas >>, estime le fondateur du journal satirique L’Éléphant déchaîné, qui a longtemps enquêté sur les dérives du 

monde politique et exhumé scandales et malversations, ce qui lui a valu de nombreuses inimitiés et critiques

Avec « Aujourd’hui et demain la Côte d’Ivoire» (ADCI), mouvement qui a pour slogan «la rupture et le changement dans la paix», Antoine Tiémoko Assalé 

promet de réunir «des Ivoiriens de tous bords ». « Nous arrivons avec de nouveaux visages », se réjouit ce juriste de formation qui a décidé de bâtir le siège de son mouvement à Yamoussoukro, capitale administrative du pays, afin de symboliser son attachement à la 

décentralisation une promesse du gouvernement jamais. tenue selon lui

  Tiémoko Assalé, le trublion de l’Assemblée nationale ivoirienne 

<< Le clivage gauchedroite n’a pas de sens en Côte d’Ivoire », poursuit le député, également maire de la commune de Tiassalé depuis 2018. «Nous sommes un peu des Insoumis [extrême gauche française] avec des valeurs de gauche, mais nous prônons aussi le libéralisme économique, une valeur de droite », précise celui qui se positionne au «centre » de l’échiquier politique. Un de ses premiers objectifs est la création d’un groupe parlementaire lors des prochaines élections législatives

Le rôle pivot de l’infrastructure routière  

Frondeur 

Connu pour son francparler et ses combats contre la corruption et la cherté de la vie, ce trublion de l’Assemblée nationale n’a jamais cédé aux appels du pied du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir), ni à ceux du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI)

  « Il n’y a pas que Ouattara, Gbagbo et Bédié qui auront plus de 75 ans en 2025 >> 

Récemment, il s’est illustré en menant la fronde contre le projet de loi relatif aux communications électroniques qui prévoit que << quiconque intercepte, divulgue, publie ou utilise le contenu de messages ou révèle leur existence » est passible d’une peine de cinq ans d’emprisonnement et/ou d’une amende de 2 à 10 millions de francs CFA 

(entre 3 000 et 15 000 euros environ). Un projet de loi entériné depuis, à son grand désespoir. C’est encore lui qui, en 2023, avait fait plier les opérateurs mobiles accusés de s’être entendus pour baisser le volume de 

données incluses dans leurs forfaits 4G sans en baisser les prix. Bon communicant, très suivi sur les réseaux sociauxil avait initié des «grèves de la data »Antoine Tiémoko Assalé est aussi connu en Côte d’Ivoire pour avoir déposé en 2022 deux propositions de loi très commentées, mais jamais débattues, visant à restaurer l’âge plafond de 75 ans pour les candidats à la présidentielle, supprimer le poste de viceprésident et réduire le cautionnement pour cette élection à 20 millions de francs CFA, contre 50 millions aujourd’huiafin de permettre l’émergence de davantage de 

candidaturesCet empêcheur de tourner en rond pourraitil être candidat à la présidentielle 2025 ? << Rien n’est décidé, assuretil. Des positions claires seront prises ultérieurement. >> 

Jean Moliere

X