30 septembre 2022
Paris - France
POLITIQUE

Côte d’Ivoire : depuis La Haye, Charles Blé Goudé en opération réhabilitation

Toujours aux PaysBas, Charles Blé Goudé promet à ses partisans de rentrer « très bientôt » à Abidjan. En attendant une date de retour toujours en négociation avec le gouvernement ivoirien, lancien « général de la rue », aujourdhui considéré comme « un adversaire politique » par Laurent Gbagbo, soigne sa communication et son image

La posture et le ton sont volontairement très solennels. La vidéo, publiée vendredi 9 septembre sur Facebook, dont la parution a été soigneusement annoncée quelques jours à lavance, dure une quinzaine de minutes. Assis derrière un bureau, devant des fenêtres habillées de lourds rideaux beiges, dos droit, costume sombre cintré, Charles Blé Goudé commente lactualité, notes à lappui

Sil est longuement question de laffaire des soldats ivoiriens retenus au Mali, le fond du propos savère vite un peu fourretout avec une analyse de la situation sécuritaire et sociale au Mali et un point de vue sur laugmentation du salaire des fonctionnaires en Côte d‘Ivoire. Cest la première fois que l’ancien ministre ivoirien de la Jeunesse sexprime ainsi longuement, seul face caméra, un an et demi après son acquittement définitif par la Cour pénale internationale (CPI) de crimes contre lhumanité, institution il doit toujours pointer deux fois par semaine

Côte dIvoire : Charles Blé Goudé, loublié de La Haye 

« On ne revient plus làdessus >

Depuis La Haye, Charles Blé Goudé soigne sa communication et son image. Lévocation des Jeunes patriotes, dont il fut le leader, ou lattribution du surnom de « général de la rue » sont à éluder, suggère son entourage. « Ce sont des pseudonymes qui étaient utilisés dans un contexte bien précis, à une autre époque. Une époque qui est passée, on ne revient plus dessus. Tout évolue, tout est dynamique », développe lancien leader étudiant lors dun entretien qu‘il accorde exceptionnellement par téléphone. Jusque, seuls les journalistes se déplaçant au PaysBas pouvaient linterroger. Une mesure visant, daprès ses communicants, à limiter les mauvaises interprétations ou les propos tronqués. Plus certainement à contrôler son image, tandis quà Abidjan, ses soutiens nent une campagne contre « la diabolisation de Charles Blé Goudé »

Côte dIvoire : « Abidjan est doux, Laurent Gbagbo est ! » 

Celui qui se présente dans la vidéo comme « un opposant au régime dAbidjan », tout en saluant certaines décisions dAlassane Ouattara, leur promet de revenir « très bientôt » en Côte dIvoire, et entend faire taire « les mauvaises langues ». « Je ne continue pas de rester ici, à La Haye, par ma propre volonté », assure Charles Blé Goudé, dont le passeport ordinaire lui a été délivré le 30 mai dernier des mains de lambassadeur de Côte dIvoire au Pays-Bas

Des discussions se poursuivent avec le chef de cabinet du président ivoirien, Claude Sahi Soumahoro. « Je demande un peu de patience à mes partisans. Des discussions sont en cours, comme cela a été le cas pour tous les acteurs politiques qui sont rentrés dexil, avec l‘accord du président de la République. Dès quune date consensuelle sera trouvée avec les autorités, elle vous sera communiquée », les rassure-t-il

Plusieurs points sont toujours sur la table, dont la question de la sécurité entourant son retour et celle de sa condamnation à vingt ans de prison, prononcée fin 2019 par la justice ivoirienne pour sa participation à la crise postélectorale de 20102011. « Je ne veux pas quitter une prison pour aller dans une autre, insistet-il. Je veux rentrer sur fond de paix, de manière consensuelle avec les autorités. Mon seul objectif est de contribuer à lapaisement et doeuvrer pour la réconciliation. » 

Divorce avec Gbagbo 

Loin de lapaisement souhaité, cest plutôt dun divorce dont il est question avec son mentor et co-accusé Laurent Gbagbo, de retour en Côte dIvoire depuis juin 2021. Au sein de la nouvelle formation politique de lancien président, Charles Blé Goudé est désormais ouvertement considéré comme « un adversaire politique ». « Le jour monsieur le ministre Charles Blé Goudé a transformé le Cojep en parti politique [le Congrès panafricain pour la justice et légalité des peuples, mouvement devenu parti en août 2015], cela a signifié la rupture, cest une évidence. Nous le disons sans aucune haine. Sil arrive, et quil rentre comme nous dans la compétition pour la conquête de lÉtat, nous le traiterons comme nous traitons les autres adversaire politiques. Après, on peut se rencontrer, mais sur le terrain politique, nous sommes adversaires », tranche le porteparole du Parti des peuples africains (PPACI), Justin Koné Katinan

Côte dIvoire : un an après son retour, Laurent Gbagbo sur un fil 

Une sortie médiatique abondamment commentée en Côte dIvoire fin juin, que sexplique mal Charles Blé Goudé. « Eux seuls, que je considère comme des compagnons de lutte et dexil, peuvent expliquer la virulence de ces propos à mon égard, déploretil. Pour ma part, je ne rentrerai pas dans ce conflit, je ne serai pas au rendezvous de cet affrontement et je parlerai avec eux le moment venus avec eux en Côte dIvoire. Ils annoncent le divorce, je le refuse. Je suis dans une logique de rassemblement. » 

Côte dIvoire : Simone Gbagbo replonge dans larène  .Se tourneratil vers Simone Gbagbo, qui vient de lancer son parti, le Mouvement des générations capables (MGC) ? Vers Pascal Affi NGuessan, le patron du Front populaire ivoirien (FPI), quil a accueilli cet été à La Haye ? « Jai reçu beaucoup de leaders politiques, fait remarquer Charles Blé Goudé. Je nai pas encore de visibilité sur ce que je ferai à mon retour. Ce qui est certain, cest que je vais maccorder le temps de parler avec tout le monde. Quand on se radicalise, on se marginalise. » Charles Blé Goudé sait de quoi il parle

JA

X