20 mars 2023
Paris - France
SPORT

CdM 2022, Brésil – Corée du Sud : Vinicius Jr. dédie la qualification à Pelé

Sans forcer, le Brésil a étrillé la Corée du Sud et s’est tranquillement qualifié pour les quarts de finale, contre la Croatie (4-1). Auteur d’un but et d’une passe décisive, Vinicius Jr. (22 ans) s’est exprimé après la rencontre et a tenu à dédier la qualification à la légende auriverde Pelé, actuellement en convalescence.

«Nous sommes très heureux d’avoir gagné ce match aujourd’hui, nous souhaitons le meilleur à notre roi. Il a besoin de notre soutien, j’espère qu’il puisse célébrer notre victoire. C’était un grand match, avec une grande équipe. Nous avons réussi à bien jouer, nous sommes heureux. La Croatie ? C’est une équipe difficile qui est arrivée en finale de Coupe du Monde. À chaque étape, on jouera les meilleurs, donc on doit être prêt», a-t-il assuré sur BeIN Sports. La Vatreni est prévenue.

 La Corée du Sud se fait corriger par le Brésil

Le Brésil, vainqueur de la Corée du Sud
Le Brésil, vainqueur de la Corée du Sud©Maxppp

Sans trembler, le Brésil n’a fait qu’une bouchée de la Corée du Sud (4-1). La Seleção de Neymar a inscrit 4 buts en une seule mi-temps avant de gérer la marque lors du second acte. La Corée du Sud a pu réduire le score un quart d’heure avant la fin par l’intermédiaire de Paik Seung-Ho. Une débâcle éclaire qui a fait, une fois de plus, le bonheur de la Twittosphère.

 

CdM 2022, Brésil-Corée du Sud : la cheville de Neymar a tenu

Richarlison aux côtés de Neymar Jr
Richarlison aux côtés de Neymar Jr©Maxppp

Blessé à la cheville lors du premier match du Brésil dans cette Coupe du Monde 2022 au Qatar face à la Serbie (2-0), Neymar a tenu en haleine tout un pays. Remis sur pied en un temps record, le joueur du Paris Saint-Germain était même titulaire lors du huitième de finale face à la Corée du Sud. Un pari risqué pour beaucoup. En première période, Neymar n’a pas rencontré de problème particulier face à la Corée du Sud. Le magicien brésilien a même marqué sur penalty.

Au retour des vestiaires, alors que le Brésil menait 4-0, on pensait que Tite en profiterait pour le préserver. En vain. Nul ne sait si Neymar a beaucoup serré les dents ou si sa cheville l’a laissé tranquille, mais toujours est-il qu’il a joué 80 minutes sans donner de mauvaise impression, avant d’être remplacé par Rodrygo.

AFP

X