26 septembre 2022
Paris - France
CULTURE

Canal+ lance « Le Futur est à nous », sa première série quotidienne en Afrique francophone

Présentée comme « une saga familiale avec ses énigmes et ses secrets », elle s’articule autour de « quinze personnages forts, variés et de différentes générations » d’Abidjan.

Canal+ a annoncé jeudi 1er septembre le lancement de sa première série quotidienne en Afrique francophone Le Futur est à nous, diffusée dès lundi, qui relate la vie de plusieurs familles d’un quartier d’Abidjan.

Présentés comme « une saga familiale avec ses énigmes et ses secrets » autour de « quinze personnages forts, variés et de différentes générations » d’Abidjan, les soixante premiers épisodes de la série seront diffusés du lundi au vendredi à 18 h 45 sur Canal+ Pop, dans tous les pays francophones d’Afrique.

  Les séries sénégalaises à l’assaut de la planète pour faire de Dakar un petit Hollywood

En compétition au festival français de la fiction de La Rochelle, la série se présente comme une production panafricaine avec des interprètes venus de Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Gabon, de la République démocratique du Congo ou du Cameroun. Sont annoncés en têtes d’affiche Mahoula Kane (InvisiblesCacao), Halima Gadji (Maîtresse d’un homme marié), Serge Abessolo (CacaoEki) ou Ali Cissé (Invisibles).

« De Dakar à Kinshasa, en passant par Libreville »

« Réunir autant de scénaristes, réalisateurs, acteurs et techniciens qui sont le futur du paysage audiovisuel africain nous conforte dans notre vision d’une Afrique créative, innovante et appelée à jouer un rôle de premier plan dans l’audiovisuel mondial », s’est félicité Fabrice faux, directeur des chaînes et des contenus de Canal+ International.

La série a été créée par Olivier Szulzynger, coauteur de Plus belle la vie, feuilleton quotidien à succès diffusé en France. « Ce dernier a participé à la formation et à l’accompagnement d’une équipe inédite de différents scénaristes venus de toute l’Afrique », précise le groupe Canal+ dans son communiqué.

La série « devrait réunir et fidéliser de nombreux téléspectateurs de Dakar à Kinshasa, en passant par Libreville », anticipent pour leur part les producteurs du feuilleton, Samantha Biffot et Pierre-Adrien Ceccaldi, cités dans le communiqué.

Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du « Monde Afrique » depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du « Monde Afrique.

Source: AFP

X