5 mars 2024
Paris - France
INTERNATIONAL

Au moins 900 morts, 2 800 blessés et 130 otages ; Siège complet de la bande de Gaza

Les tirs de roquettes depuis Gaza continuent ; La riposte d’Israël et les raids aériens se poursuivent ; Un terroriste a été abattu cette nuit près du kibboutz Saad.

Le Hamas revendique les tirs des roquettes vers Israël depuis le Liban

Les Brigades Al-Qassam, la branche militaire du Hamas, ont revendiqué mardi dans un communiqué des tirs de roquettes depuis le sud du Liban vers Israël.

La branche armée du groupe terroriste islamiste palestinien a effectué une « frappe à la roquette » sur la région occidentale de la Galilée en Israël, indique le communiqué, ajoutant qu’elle « remplissait son devoir ».

Hussein al-Sheikh: Israël interdit l’entrée de nourriture et de médicaments à Gaza

Un haut responsable palestinien, Hussein al-Sheikh, a déclaré qu’Israël avait refusé l’entrée de nourriture et de médicaments dans la bande de Gaza. Il a appelé la communauté internationale à « intervenir de toute urgence pour mettre fin à l’agression, permettre l’entrée de matériel de secours et rétablir l’électricité et l’eau, car la bande de Gaza est confrontée à une catastrophe humanitaire majeure ».

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a ordonné hier un « siège complet » de la bande de Gaza, y compris l’arrêt de l’approvisionnement en électricité, en nourriture et en carburant.

Les deux points de passage terrestres entre Israël et la bande de Gaza sont fermés depuis que le Hamas a lancé son attaque meurtrière contre les communautés israéliennes samedi, le plus grand, Erez, ayant été complètement détruit par les terroristes.

Le point de passage de Rafah vers Israël était ouvert jusqu’à ce matin. En début d’après-midi, l’aviation israélienne l’a bombardé et l’a forcé à fermer. Les camions égyptiens transportant du carburant et des marchandises vers la bande de Gaza ont été contraints de faire demi-tour.

Tsahal a déclaré avoir touché un tunnel souterrain servant à la contrebande d’armes et d’équipements dans la région de Rafah, mais n’a ni confirmé ni infirmé avoir touché le point de passage lui-même.

We requested that food and medical supplies be entered urgently to our people in the #Gaza Strip, but Israel refused. We call on international humanitarian institutions and the international community to intervene urgently to stop the aggression and allow the entry of relief… https://t.co/iowT3S543b

— حسين الشيخ Hussein AlSheikh (@HusseinSheikhpl) October 10, 2023

Guerre Israël/Hamas: une cinquantaine d’actes antisémites en France depuis samedi
Le ministre français Gerald Darmanin assiste à une conférence de presse après la réunion hebdomadaire du cabinet, le 10 juin 2020, à Paris. (Crédit : Ludovic Marin, POOL via AP)

Le ministre français Gerald Darmanin assiste à une conférence de presse après la réunion hebdomadaire du cabinet, le 10 juin 2020, à Paris. (Crédit : Ludovic Marin, POOL via AP)

Une cinquantaine d’ »actes antisémites », parfois « particulièrement graves », ont été recensés en France depuis l’attaque samedi d’Israël par le Hamas, a affirmé mardi le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

« Des gens qui vont devant des synagogues, nombreux, qui crient des menaces. Il y a eu 16 interpellations depuis deux jours. Des drones qui rentrent dans des cours d’écoles avec une caméra. Mais aussi des slogans, des tags, des lettres de menaces », a listé M. Darmanin sur le plateau de l’émission « Quotidien », ajoutant que les services de police avaient relevé « 1 000 signalements antisémites en 48 heures ».

JM/ AFP

X