30 septembre 2022
Paris - France
SPORT

Algérie-Cameroun : le discours fort d’Eto’o à Dakar

Depuis les barrages de la Coupe du monde 2022 qui les ont opposés et qui se sont soldés par une qualification des Lions Indomptables sur fond de polémique arbitrale, le Cameroun et l’Algérie entretiennent des relations tendues, avec notamment un échange musclé entre les deux fédérations par communiqués interposés. Présent devant la presse ce mercredi à Dakar au Sénégal, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o, a tendu la main aux Algériens.

«Pour ma part, il n’y a aucun problème, tout ça est derrière nous. Il y a eu beaucoup d’émotions. Beaucoup de choses se sont dites, mais je ne garde que les beaux souvenirs de ce beau pays, l’amour que ce peuple nous a témoigné et ce qu’il nous a apporté dans le monde du football», a assuré l’ancien buteur du FC Barcelone, qui n’a pas la mémoire courte. «Vous savez, quand j’ai apporté mon soutien pour que la CAN 2021 se joue au Cameroun, je ne l’ai pas fait seul. Le premier pays qui s’est levé et qui m’a apporté son soutien c’était l’Algérie. Le président de la Fédération algérienne, il s’est levé et il était à côté de moi. Évidemment, le football connaît beaucoup d’émotions et ces émotions ont pris une autre ampleur. Je déplore tout ça. Mais je n’irai jamais contre le peuple algérien parce que c’est un peuple fier, comme le peuple camerounais. Et ce peuple nous a tellement servis de grands joueurs qui sont nos idoles… Moi quand j’étais petit, je voulais ressembler à Rabah Madjer.»

Quelques jours après la poignée de mains entre Eto’o et le président de la Fédération algérienne (FAF), Djahid Zefizef, en marge de l’Assemblée Générale de la CAF en Tanzanie, les deux pays semblent en passe de retrouver des relations apaisées.

 

YouTube video

Afrik Foot
X