30 novembre 2022
Paris - France
SANTE

Santé : à quand une pilule contraceptive pour les hommes ?

Une nouvelle méthode de contraception pourrait être testée d’ici la fin de l’année. C’est le résultat de recherches menées par des scientifiques américains qui évoquent une étape encourageante.

Pour le moment, cette pilule contraceptive a seulement été testée sur des souris. Résultat. Une efficacité estimée à 99% selon les chercheurs de l’université américaine du Minnesota. Ces pilules ont été administrées par voie orale pendant un mois. Les scientifiques ont alors observé une diminution drastique du nombre de spermatozoïdes. Six semaines après l’arrêt de l’ingestion de cette pilule, les souris ont pu à nouveau procréer. D’après les premiers résultats, cette pilule n’engendre pas d’effets indésirables.

La particularité de cette pilule, c’est qu’elle n’agit pas sur les hormones contrairement aux pilules pour femmes qui peuvent s’accompagner d’effets secondaires : migraines, douleurs mammaires ou encore rétention d’eau.

La pilule développée par ces chercheurs est donc non-hormonale. Elle cible un dérivé de la vitamine A, l’acide retinoïque, essentiel à la production de spermatozoïdes. En bloquant les récepteurs associés, les molécules, empêchent le développement des cellules reproductrices.

Ce n’est pas la première tentative pour élaborer une pilule contraceptive masculine

Les recherches pour mettre au point une pilule contraceptive masculine ont commencé il y a des années, au moment ou les pilules pour femme arrivaient sur le marché, dans les années 1960. Plusieurs pistes prometteuses ont déjà été annoncées, avec des pilules hormonales, notamment, qui ont passé avec succès certains essais cliniques. Mais on est encore loin de leur commercialisation.

Et il y a plusieurs raisons à cela. Dans certains cas, des effets indésirables trop importants ont été observés. Mais il y a aussi une question de mentalité. La contraception masculine reste tabou et l’industrie pharmaceutique a longtemps été réticentes à s’impliquer dans ces recherches. Les scientifiques du Minnesota, eux, restent confiants. Ils espèrent tester leur pilule chez l’homme d’ici la fin de l’année pour une commercialisation dans cinq ans.

Il existe, par ailleurs, quelques moyens de contraceptions pour les hommes, dont deux méthodes principales. Le préservatif évidemment, mais aussi la vasectomie qui doit être considérée comme une opération de stérilisation permanente. Enfin des moyens alternatifs se développent mais restent anecdotiques comme ces sous-vêtements chauffants. De plus en plus d’hommes assurent, en tout cas, être prêts à partager la responsabilité de la contraception. De quoi peut-être accélérer la recherche autour des pilules masculines….

Source : France info

X