4 juillet 2022
Paris - France
INTERNATIONAL

L’Ukraine pourrait rompre ses relations diplomatiques avec la Russie, selon le président

L’Ukraine pourrait rompre ses relations diplomatiques avec la Russie après que Moscou a décidé de reconnaître deux régions sécessionnistes de l’est de l’Ukraine comme indépendantes, a déclaré mardi le président Volodymyr Zelenskiy lors d’un point de presse.

S’exprimant aux côtés de son homologue estonien, Zelenskiy a déclaré qu’il pesait une demande de son ministère des Affaires étrangères de rompre les liens.

Il a également exhorté les alliés de l’Ukraine à ne pas attendre une nouvelle escalade pour imposer des sanctions, qui, selon lui, devraient inclure la fermeture du gazoduc Nord Stream 2 dirigé par la Russie, en attendant l’approbation pour transporter du gaz russe sous la mer Baltique vers l’Allemagne.

« J’ai reçu une demande du ministère des Affaires étrangères. J’examinerai la question de la rupture des relations diplomatiques entre l’Ukraine et la Fédération de Russie. Immédiatement après notre conférence de presse, j’examinerai cette question », a déclaré Zelenskiy.

L’annonce de Poutine lundi et sa signature d’un décret sur le déploiement de troupes russes dans les deux régions séparatistes ont suscité une condamnation internationale et des sanctions américaines immédiates, le président Joe Biden signant un décret exécutif pour arrêter l’activité commerciale américaine dans les régions séparatistes.

Les États-Unis et leurs alliés européens devaient annoncer mardi de nouvelles sanctions contre la Russie.

Zelenskiy, qui dans son discours nocturne à la nation a accusé la Russie de détruire les efforts de paix, a minimisé la perspective d’un conflit à grande échelle avec la Russie, mais a déclaré qu’il était prêt à introduire la loi martiale si cela se produisait.

« En ce qui concerne la loi martiale… cette question est claire pour nous. Nous pensons qu’il n’y aura pas de guerre, qu’il n’y aura pas de (guerre) puissante contre l’Ukraine et qu’il n’y aura pas d’escalade généralisée de la part de la Fédération de Russie. S’il y a une (large escalade), alors la loi martiale sera introduite », a-t-il déclaré.

KYIV (Reuters)

X