13 août 2022
Paris - France
SPORT

Le Sénégal bat une nouvelle fois l’Égypte aux tirs au but et se qualifie en Coupe du monde

Le Sénégal remet les couverts comme lors de la CAN. Sadio  Mané et ses camarades ont encore douché les espoirs des pharaons; Ils ont perdu leurs diadèmes au stade abdoulaye Wade devant les lions . Les lions empochent leur ticket pour le Qatar .

Comme en finale de la CAN, le Sénégal a battu l’Égypte aux tirs au but ce mardi lors des barrages de la Coupe du monde (1-0 ; 3-1 t.a.b). Les Lions de la Teranga iront au Qatar.

Le Sénégal brise encore les rêves de l’Égypte. Et Sadio Mané prend une nouvelle fois le dessus sur son coéquipier en club Mohamed Salah en marquant le penalty de la gagne. Deux mois après la finale de la CAN remportée aux tirs au but, les Lions de la Teranga ont privé les Pharaons de Coupe du monde au Qatar en remportant le barrage retour ce mardi au terme d’une séance de penalties haletante (1-0 ; 3-1 t.a.b). Pourtant l’affaire était mal embarquée après le premier acte perdu et très mal négocié en terre égyptienne (0-1).

Poussés par 55 000 Sénégalais survoltés, et parfois à la limite, les hommes d’Aliou Cissé ont réalisé un départ tonitruant dans le tout nouveau stade Abdoulaye-Wade. Eux qui n’avaient pas trouvé la faille pendant plus de 210 minutes face aux Égyptiens, sont parvenus à faire leur retard quelques minutes après le coup d’envoi (3e). Boulaye Dia avait rongé son frein sur le banc vendredi dernier, il a surgi à la suite d’un cafouillage dans la surface pour mettre en fusion ses supporters (3e).

L’Égypte n’a pas fait quatre prolongations à la CAN par hasard : elle a l’habitude de subir, de disputer des matches au cordeau et de gérer ses temps faibles. Sauf que les temps forts ne sont pas arrivés et que les rares occasions n’ont pas fait mouche. Édouard Mendy a parfaitement stoppé la première escarmouche signée Mahmoud Trézéguet (52e). Mais c’est le remplaçant de ce dernier, Zizo, qui fut le plus proche de qualifier son pays. Sa tête a fui le cadre (70e) et son joli numéro dans la surface n’a pas abouti (77e). Surtout, le roi d’Égypte n’a pas autant pesé qu’attendu. Salah a été contrôlé tout le match par Saliou Ciss qui évolue à Nancy en Ligue 2.

Sadio Mané en héros, Mohamed Salah absent des débats

Dans la prolongation, Mohamed El-Shenawy a sorti le grand jeu en s’offrant deux doubles parades devant Bemba Dieng et Pape Abou Cissé et un sauvetage sur sa ligne face à Ismaïla Sarr. Les hommes du Caire ont souvent flanché mais ils ont tenu jusqu’à la fatidique séance des tirs au but. Les quatre premières tentatives, dont celles de Salah et Kalidou Koulibaly qui avaient décidé d’ouvrir la voie, ont été ratées. Sadio Mané, lui, n’a pas tremblé au moment d’envoyer son pays au Qatar en position de cinquième tireur.

Mickaël Duchémis/JM

X