14 août 2022
Paris - France
AMERIQUE INTERNATIONAL

La Cour interaméricaine des droits de l’homme saisie sur les crimes des Duvalier

Si Jean-Claude Duvalier est mort, il y a 6 ans, d’anciens hauts responsables de son régime sont encore vivants, et certains occupent même des postes au sein de la Fonction publique. C’est pour cette raison que, le jeudi 30 septembre 2021, des associations haïtiennes et internationales ont saisi la Commission interaméricaine des droits de l’homme, pour qu’enfin soient jugés les crimes contre l’humanité des Duvalier, père et fils.

La visite de la Délégation américaine arrivée hier (30 septembre 2021) en Haïti, se termine ce 1er octobre 2021. Peu d’informations, à ce sujet, sinon la communication officielle du Premier ministre Ariel Henry sur son compte Twitter qui a donné quelques précisions. Le chef de gouvernement fait état de discussions avec les émissaires des États-Unis au sujet de l’accord politique de transition, des prochaines élections, du projet de Constitution et de la question de sécurité. Ce dernier point qui a culminé, le 7 juillet 2021, avec l’assassinat du président Moïse. Un an plus tôt, c’est le bâtonnier de Port-au-Prince qui était tué. Ces deux grands dossiers récents illustrent la lenteur et l’inertie du système judiciaire. Des organisations de la société civile haïtienne et des ONG internationales n’en oublient pour autant pas les plaintes déposées, il y a 10 ans, pour des crimes contre l’humanité. Jamais Haïti n’a tenu le procès contre la dictature des Duvalier père et fils. Ces associations ont donc saisi hier (jeudi 30 septembre) la Commission interaméricaine des droits de l’homme.

  • 6 zéros de moins, le Venezuela dévalue, une fois encore sa monnaie

Un million de bolivars qui n’en valent plus qu’un: le Venezuela, en proie à l’inflation la plus élevée au monde, dévalue vendredi 1er octobre 2021 sa monnaie pour la troisième fois en treize ans. Le pays qui traverse la pire crise de son histoire, va imprimer de nouveaux billets – qui auront donc perdu six zéros – pour accompagner la mesure, alors que ceux-ci ont presque disparu de la circulation dans le pays. La mesure, annoncée le mois dernier par la Banque centrale, vise à faciliter les transactions quotidiennes des quelque 30 millions de Vénézuéliens. Il fallait, avant la dévaluation, sept millions de bolivars pour acheter une baguette de pain, dans un pays jadis considéré comme un des plus riches d’Amérique du Sud grâce à son pétrole, qui a vu son PIB chuter de 80% depuis 2013, notamment en raison de la baisse de sa production et des cours du pétrole, mais aussi de la mauvaise gestion et de la crise politique.

  • États-Unis : ça passe pour le budget, ça coince sur les infrastructures

Sur le fil, le shutdown est évité aux États-Unis. Joe Biden a signé hier soir (30 septembre 2021) quelques heures avant l’échéance, un budget temporaire qui évite la paralysie des services fédéraux. En revanche, le président américain devra patienter pour voir adopter son plan d’investissement à 1 200 milliards de dollars dans les infrastructures. Les divisions internes au parti démocrate n’ont pas pu être surmontées. Pas de vote donc. Les discussions doivent reprendre ce vendredi matin (1er octobre 2021). Selon la députée Ilhan Omar, un échec de l’agenda social promu par la Maison Blanche équivaut à une trahison des électeurs.

Rfi

X