13 août 2022
Paris - France
ACTUALITE PEOPLE

« Il est mort » : futur incertain pour Éric Zemmour après son échec

Éric Zemmour va-t-il réussir à s’implanter dans l’échiquier politique français après la douche froide du premier tour de l’élection présidentielle ? Pas si sûr selon un cadre LR, interrogé par « Le Point », ce vendredi 15 avril.

Si certains imaginaient Éric Zemmour au second tour de l’élection présidentielle il y a encore quelques semaines, c’est finalement la douche froide pour le président du tout nouveau parti Reconquête ! Remportant 7,1 % des voix, le compagnon de Sarah Knafo n’est arrivé qu’à la quatrième place. “On est même en dessous de ce que prévoyaient les sondages, on a pris une branlée, reconnaissait un membre du premier cercle du candidat d’extrême droite. Son duel avec Le Pen était mortifère pour lui, car ils sont sur des sociologies différentes”, admet l’un de ses proches, dans les colonnes du Point, ce vendredi 15 avril. Pour un cadre des Républicains, la carrière politique d’Éric Zemmour sera aussi courte qu’elle n’a été fulgurante : C’était une primaire sauvage et il l’a perdue. Il est mort, c’est un vote de classe à l’intérieur de l’extrême droite.”

Mais Éric Zemmour ne semble pas être de cet avis. Je ne m’en tiendrai pas là. Reconquête n’abandonnera rien tant que la France ne sera pas reconquise”, avait assuré le candidat malheureux après la débâcle du premier tour, selon BFM TV. Ce dernier serait même “dans le déni” comme l’a confié l’un des cadres de son parti dans les colonnes du Parisien, ce samedi 16 avril : Éric n’est pas encore entré dans la phase d’un regard critique et lucide sur la campagne… Mais ça viendra. On ne peut pas être dans le déni.” Un avis que ne partagent pas par tous les soutiens de l’ex-acolyte de Christine Kelly. Pour Guillaume Peltier, l’un des vice-présidents exécutifs, leur parti serait devenu le “premier parti de droite”. Les prochaines élections législatives devraient permettre de voir qui a raison…

« Nous avons un avenir politique », estime un fidèle d’Éric Zemmour

Dans l’entourage d’Éric Zemmour, certains parient aussi sur la mort du Rassemblement national pour pouvoir se faire une place pérenne dans l’échiquier politique français. “Nous avons un avenir politique : la droite est morte et, après Marine Le Pen, il n’y aura plus de force d’incarnation au RN. Jordan Bardella (NDLR : âgé de 26 ans) sera trop jeune dans cinq ans pour se lancer”, analyse un fidèle d’Éric Zemmour dans Le Point. D’autres envisagent de faire des alliances, pour certains avec le Rassemblement national, pour d’autres avec des membres des Républicains “zemmouro-compatibles”. Réponse dans quelques semaines…

Source : Gala.fr

X