3 juillet 2022
Paris - France
SOCIETE

Environ 70 000 Maasaï à Loliondo, en Tanzanie, font face à une autre expulsion

Nous sommes les ainés du peuple Maasaï du nord de la Tanzanie. Des dizaines de milliers de membres de notre communauté pourraient se faire expulser de leurs terres ancestrales d’un jour à l’autre, pour faire place aux touristes et aux chasseurs de trophées. La dernière fois qu’Avaaz avait tiré la sonnette d’alarme, le Président avait renoncé à ce projet. Donc nous avons besoin de toute urgence que vous nous souteniez à nouveau! Notre nouvelle Présidente assiste à un sommet Europe-Afrique à Bruxelles d’ici quelques heures – la pression publique mondiale pourrait la faire changer d’avis mais le temps presse. Signez maintenant pour nous aider à protéger nos terres!

Nous sommes les ainés du peuple Maasaï du nord de la Tanzanie. Des dizaines de milliers de membres de notre communauté pourraient être expulsés de nos terres ancestrales d’un jour à l’autre, pour faire place au tourisme de luxe et aux terrains de chasse.
Nous avons besoin de votre aide de toute urgence.

La dernière fois que nous avions été menacés d’expulsion, plus de 2 millions de membres d’Avaaz avaient répondu à notre appel! Ensemble, nous avions provoqué un tel tollé que le Président s’était engagé à ne jamais nous expulser de nos terres.
Mais nous avons aujourd’hui une nouvelle cheffe d’État et le projet est de nouveau sur la table! La Présidente Samia Suluhu Hassan pourrait ignorer notre appel mais nous savons qu’elle est sensible aux médias et à la pression publique – c’est-à-dire à vous tous! Elle se trouve en Europe en ce moment même, à la veille d’un important sommet Europe-Afrique. Nous n’avons que quelques heures pour lui remettre notre appel planétaire. Rejoignez-nous maintenant – et montrons-lui que le monde soutient les Maasaï!

En Afrique de l’Est, les communautés Maasaï autochtones veillent sur les terres et la faune sauvage depuis des siècles. Mais les gouvernements successifs ont essayé de nous déloger de nos régions ancestrales au nom du tourisme et de la protection de la nature.

Nous avons tout essayé. Nous avons même poursuivi le gouvernement en justice pour avoir violé nos droits. Mais l’attention publique est retombée et nous craignons l’éviction à tout moment – détruisant notre culture, faisant de nous des sans-abris et menaçant la faune. Les dirigeants politiques ont promis de trouver une “solution” mais la perte de nos terres pourrait signifier la fin de notre communauté.

Vous êtes notre dernier espoir. Nous savons que notre Présidente veut renouer le dialogue avec la communauté internationale – c’est pourquoi elle s’est rendue en France à la rencontre du Président Macron. C’est le moment parfait pour lui montrer que l’éviction des Maasaï serait un cauchemar médiatique. Nous pouvons la faire changer d’avis grâce à votre soutien, mais le temps presse – signez maintenant ! 

X