30 novembre 2022
Paris - France
AFRIQUE

Jean-Yves Le Drian convoqué par la justice malienne

MALI, JEAN-YVES LE DRIAN ET SON FILS POURSUIVIS PAR LA JUSTICE MALIENNE
JEAN-YVES LE DRIAN CONVOQUÉ PAR LA JUSTICE MALIENNE DANS UNE ENQUÊTE POUR « ATTEINTE AUX BIENS PUBLICS »

« Le juge d’instruction du deuxième cabinet au tribunal de grande instance de la commune III du district de Bamako (pôle économique et financier) invite Monsieur Jean-Yves Le Drian à se présenter à son cabinet le lundi 20 juin 2022 pour affaire le concernant », précise la convocation, qui a été authentifiée à l’AFP par la justice malienne.

Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères et son fils Thomas ont été convoqués par la justice malienne pour « atteintes aux biens publics ». Ils devront se présenter au tribunal de Grande instance de la commune III du district de Bamako le 20 juin 2022.

Nouvel épisode dans la crise diplomatique Paris-Bamako ! Une convocation a été adressée au chef de la diplomatie française. Elle est signée par le juge d’instruction du deuxième cabinet au tribunal de Grande instance de la commune III du district de Bamako.

Cette convocation invite Jean-Yves Le Drian et son fils Thomas à se présenter devant le juge le 20 juin 2022 à 8 heures. Ils sont poursuivis pour : « atteintes aux biens publics et de commettre d’autres infractions aux dépens de l’État du Mali ». La convocation intervient au moment où la France et le Mali entretiennent des relations tendues.

Fin janvier 2022, le gouvernement de transition a expulsé l’ambassadeur de France de son territoire. Il y a à peine quelques jours, Bamako a rompu les accords de défense signés en 2014 avec la France. Reste à savoir si les deux citoyens français, visés par la plainte se présenteront au tribunal.

 Rupture entre Paris et Bamako, à qui la faute ?

Pour rappel, c’est le Mouvement Maliko, une organisation de la société civile malienne qui a déposé, le mardi 22 février 2022, une plainte sous le numéro 011 devant le pôle économique et financier de Bamako contre Jean-Yves Le Drian, pour son « implication » dans l’attribution du marché des passeports maliens à la société française Oberthur Technologie devenu Idemia.

X