28 novembre 2022
Paris - France
AMERIQUE INTERNATIONAL

À la Une: l’augmentation des prix du carburant en Haïti

« Cadeau de Noël pour le peuple : Ariel Henry augmente les prix des produits pétroliers », titre ironiquement RezoNodwès, qui note que le Premier ministre a laissé « la tâche ingrate » de l’annonce à d’autres membres de son gouvernement, et poursuit : « L’Haïtien, pour garder allumée sa lampe à kérosène, va devoir payer avant la Noël le gallon de ce précieux produit 352 gourdes ». AlterPress complète : « Le gallon de gazoline passe de 201 à 252 gourdes, le diesel de 169 à 353 gourdes et le kérosène de 163 à 352 gourdes ». Pourtant, rappelle le journal, l’économiste Eddy Labossière avait prévenu qu’une augmentation « dans le contexte actuel pourrait entraîner de graves conséquences sur la population ». Il avait plutôt invité les autorités à « prendre des dispositions pour réduire les dépenses de l’État » et « diminuer la corruption » afin de lui « permettre de trouver des moyens financiers ».

Mais, estime Le Nouvelliste dans son éditorial, « le jeu forçait à couper : d’un côté le pays s’épuisait à financer la consommation et de l’autre la communauté internationale refusait d’aider un pays qui avait 40-50 millions de dollars à brûler chaque mois dans les vapeurs d’essence et la production d’électricité ».

« Le pays attend de voir les réactions des uns et des autres », estime Le Nouvelliste, qui rappelle qu’en son temps « Jovenel Moïse avait reculé », et que « tous les Premiers ministres depuis Jack Guy Lafontant avaient préféré jouer la prudence ». Aujourd’hui, le journal attend de voir si le gouvernement sera à la hauteur pour « faire passer la pilule », avec des « dizaines de mesures d’accompagnement attendues », et aussi voir si « la communauté internationale qui encourage l’ajustement depuis trois ans va voler au secours du malade Haïti »

rfi

X