16 juillet 2024
Paris - France
POLITIQUE

Côte d’Ivoire :Washington s’irrite des opérations de déguerpissement dans le district d’Abidjan

À la suite de tensions concernant les modalités d’indemnisation des populations concernées, les États-Unis ont décidé de suspendre leur financement aux travaux de rénovation d’un tronçon de l’autoroute du Nord dans la capitale économique ivoirienne.
Les États-Unis viennent de suspendre leur financement aux travaux de rénovation du boulevard de la Paix, à Attécoubé, tronçon de l’autoroute du Nord, entre les quartiers dortoirs d’Adjamé et de Yopougon-Gesco, dans le nord d’Abidjan. Cette décision fait suite aux opérations de déguerpissement des populations, orchestrées par Ibrahim Cissé Bacongo, gouverneur du district d’Abidjan et secrétaire exécutif du parti au pouvoir, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).
Washington reproche à ce responsable d’avoir lancé ces opérations sans tenir compte des populations touchées, et tout particulièrement d’avoir négligé les modalités de leur indemnisation. Plusieurs milliers de personnes inscrites dans le fichier d’indemnisation sont à ce jour introuvables.
Après les opérations de déguerpissement, Alassane Ouattara avait confié à son premier ministre, Robert Beugré Mambé, l’initiative des opérations concernant les zones résidentielles. Dans le cadre du programme compact du Millenium Challenge Account Côte d’Ivoire (MCA-CI), Washington soutient Abidjan dans plusieurs grands projets d’infrastructures. Le projet est supervisé localement par Jessica Davis-Ba, l’ambassadrice des États-Unis dans le pays. Le secrétariat général de la présidence ivoirienne, dirigé par Masséré Touré-Koné, constitue le principal interlocuteur des Américains.
C’est l’entreprise Exp US Services qui a réalisé les études pour l’amélioration de la fluidité dans les transports et la mobilité urbaine. De son côté, le groupe français de BTP Razel-Bec, chargé du chantier de rénovation, a suspendu les travaux. Après des négociations avec le gouvernement ivoirien, les fonds du MCA-CI sur le financement de ces infrastructures routières devraient être réalloués à d’autres projets. L’État ivoirien, qui rencontre de grosses difficultés de trésorerie, a malgré tout décidé de financer lui-même le chantier de l’autoroute. Africa Intelligence.
Jean Moliere/ AI
X