7 juillet 2022
Paris - France
JUSTICE

Affaire près de 3 tonnes de cocaïne saisies, de puissants chefs d’entreprise transférés à la MACA

Quatre (4) individus ont été arrêtés et placés en détention à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) dans l’affaire de près de 3 tonnes de cocaïne saisies entre San Pédro et Abidjan en avril dernier, selon des informations abondamment relayés sur la toile ce dimanche. Au centre de ce trafic de stupéfiants, se trouvent tois puissants chefs d’entreprise de nationalité libanaise française et italienne.Il s’agit d’Hussein Taan, un ivoiro-libanais de 37 ans, boulanger et propriétaire des enseignes « Des Gâteaux et du pain » ainsi que « pasta et pizza » ; de Dominique Henri Amata , français, 67 ans, DG de l’entreprise « 911 sécurity », de Richard Ghorayeb , ivoiro-libanais, 52 ans, DG de TGMR SARL et de Morizio Coco, italien de 59 ans, ingénieur en bâtiment.

Tous sont suspectés d’avoir pris activement part à la mise en place du réseau et d’avoir financé leurs activités avec l’argent de la drogue.

Tous sont suspectés d’avoir pris activement part à la mise en place du réseau et d’avoir financé leurs activités avec l’argent de la drogue.


Nous apprenons que Dominique Henri Amata, le patron de la société de sécurité « 991 Security », a été arrêté à l’aéroport et conduit à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) jeudi dans le cadre de l’enquête relative à la saisie de plus de deux tonnes de cocaïne dans les deux villes portuaires ivoiriennes. Une information confirmée par son associé au sein de la société Manufacture ivoirienne de boissons (MIB) Renaud Chauvin-Buthaud, dans une note vocale qui circule sur les réseaux sociaux.


Dominique Henri Amata, le patron de la société de sécurité « 991 Security »

Un peu plus de deux tonnes de cocaïne ont été saisies les 15 et 21 avril dans les villes portuaires d’Abidjan et de San Pedro, et neuf personnes ont été interpellées, a annoncé la Direction générale de la police nationale dans un communiqué. « Le vendredi 15 avril 2022, la Police nationale a initié une investigation suivie de perquisition dans un appartement sis dans la commune de Koumassi Sopim (sud d’Abidjan). Cette action policière a permis la découverte de145 plaquettes de cocaïne estimées à cent soixante-huit (168) kilogrammes, ainsi que la saisie de divers objets et matériels servant au conditionnement de la cocaïne. L’exploitation des indices trouvés sur les lieux a amené la Police nationale à poursuivre ses investigations dans la ville portuaire de San Pedro où 1650 autres plaquettes ont été saisies, soit une tonne et 1,889 tonne de cocaïne», a indiqué

la police.

« Des Gâteaux et du pain » de Hussein Taan

«En somme, l’enquête s’est soldée par la saisie de deux tonnes et cinquante-sept (2057) kilogrammes de cocaïne et l’interpellation de neuf (9) individus suspects dont deux (2) ont déjà été déférés devant les juridictions compétentes », a ajouté le texte.

Cette affaire n’a pas finie de dévoiler toutes ses zones d’ombres, au regard des arrestations opérées au quotidien. Cela témoigne aussi du sérieux que les autorités déploient pour élucider cette affaire qui n’honore pas la Cote d’Ivoire qui s’apprête à abriter la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2023) dans quelques mois.

Blackson

X