2 décembre 2022
Paris - France
SPORT

Foot : Idrissa Gana GUEYE n’est pas homophobe , la liberté de pensée fout-elle le camp!

L’international  sénégalais IDRISSA GUEYE de Paris saint Germain fait l’objet de vives polémiques pour  avoir  affirmé ses intimes convictions. Il n’est pas  HOMOPHOBE . Existe-t-il  la liberté de pensée à géométrie variable.
L’on ne comprend pas ce lynchage médiatique,  public d’Idrissa Gueye qui n’a dit qu’il est homophobe mais ne souhaite pas porter le maillot floqué aux couleurs arc-en-ciel de LGBT . N’avait -il pas droit, pourtant aucune loi en France n’oblige une personne à participer à une cause qu’elle ne soutient pas. A-t-il commis un crime, exercé des violences contre un homosexuel . Pour avoir exercé son droit inhérent à l’homme , il est jeté en pâture, traité comme un pestiféré. Quand les coureurs de formule 1 et certaines équipes nationales européennes pendant l’Euro,  refusent de mettre un genou à terre pour lutter contre les crimes racistes , ont-ils été livrés à la vindicte populaire ?. lorsque les supporters des équipes poussent des cris de singes contre les joueurs Noirs, l’indignation est -elle la même.  Y’a-t-il encore eu  dans ce pays une condamnation pour ceux qui ne  participent à une journée commémorative de l’antisémitisme ? Où est la liberté d’expression, de pensée dans ce pays de liberté ? Tous ceux qui ont décider de soutenir  l’Apartheid ont -ils été forcés? NON.

Vous ,les objecteurs de conscience,  les seigneurs de la pensée unique, que pensez-vous de ceci :

samedi 14 mai, un suprémaciste blanc a tué 10 personnes dans une fusillade dans un supermarché de Buffalo, aux États-Unis. Une cause qui se veut  noble et juste n’a pas besoin d’être imposée aux consciences collectives, l’adhésion se fait de façon volontaire. Une adhésion à une cause de manière coercitive est galvaudée de tout son sens. 

Réaction de la fédération sénégalaise de football
La fédération sénégalaise démonte les arguments  stupides des Français .
 » Ainsi se présente toute la problématique des libertés , elles ne sont plus universelles:  il ya celles l’on promeut  voire impose…d’autres pour lesquelles on détourne la tête. »
La liberté de pensée fout-elle le camp?Ce vuvuzela autour de la cause  homophobe est-il  normal.  A priori toute personne qui refuse de soutenir une cause doit-elle traitée ainsi ? Ce joueur qui ne pense qu’à vivre de sa passion mérite -t-il ce traitement. Défendre une cause est une démarche personnelle non une contrainte. Idrissa Gueye  mérite  la paix.
« Le refus d’un choix est un choix « .
Jean  MOLIERE
contact@continentmedia.fr
X