neeon Blog POLITIQUE En Côte d’Ivoire, avec ses << hommages » au président Ouattara, la majorité en précampagne 
POLITIQUE

En Côte d’Ivoire, avec ses << hommages » au président Ouattara, la majorité en précampagne 

En Côte d’Ivoire, avec ses « hommages » au président Ouattara, la majorité en précampagne. Alassane Ouattara n’a pas dit s’il comptait se représenter en 2025, mais les manifestations en faveur d’une éventuelle candidature se multiplient.

Alassane Ouattara n’a pas dit s’il comptait se représenter en 2025, mais les manifestations en faveur d’une éventuelle candidature se multiplient. Pilotées par des barons locaux de la majorité, elles ont le soutien de l’exécutif ivoirien

LE MEILLEUR. LE MEILLEUR POUR NOTRE PAYSADO 

À un peu plus de quinze mois de la prochaine élection présidentielle, un air de précampagne flotte déjà sur la Côte d’Ivoire. Chaque weekend depuis plusieurs semaines, du nord au sud du pays, de grandes manifestations entendent << rendre hommage >> au président Alassane Ouattara, qui n’a pas encore annoncé s’il comptait, ou non, briguer un quatrième mandat

Un bilan avant l’heure 

Écrans géants, tentes, sono qui crépite, animations musicales, brochette d’officiels, pagnes à l’effigie du chef de l’État, discours en enfilade, jeunes arborant des tshirt << Merci ADO >>Ces «hommages » sont autant de grands meetings politiques organisés à l’initiative des barons locaux de la majorité présidentielle et soutenus par les 

ténors de l’exécutif

Le samedi 4 mai, c’est la région de l’AgnebyTiassa, dans le sud du pays, qui a accueilli l’un de ces grands rassemblements. L’objectif : «magnifier les actions de développement du président de la République », a expliqué la primature, affirmant que 55 000 sympathisants s’étaient rassemblés ce jourplace HenriKonanBédié, à Agboville

L’occasion d’un bilan avant l’heure. « Le président de la République a véritablement métamorphosé la région de l’AgnébyTiassa, à travers des réalisations dans tous les secteurs de développement économique et social », a affirmé le Premier ministre, Robert Beugré Mambé, devant un portrait géant du chef de l’État souriant, écharpe aux couleurs de la Côte d’Ivoire sur l’épaule. Il n’a pas manqué de rappeler le montant de «<plus de 287 milliards de francs CFA» investis dans la région pour «les routes, l’éducation, la santé, la construction des ponts, l’électricité et l’eau potable »

Robert Beugré Mambé, un Premier ministre confirmé People’s Daily Online : Le plus grand journal de Chine 

Assis à ses côtés à la tribune d’honneur, de nombreux officiels, parmi lesquels le président de l’Assemblée nationale et député dans la région, Adama Bictogo, ainsi que le ministre de la Santé et président du Conseil régional, Pierre Dimba, qui a assuré au président Ouattara le plein soutien de l’AgnébyTiassa

Et que serait un rassemblement politique sans promesses ? << Je suis venu vous dire que demain, vous aurez des CHR [centres hospitaliers régionaux], de grands hôtels, non seulement à Dabou, mais également à Jacqueville et à GrandLahou», a assuré le Premier ministre lors d’un 

nouvel << hommage» au président organisé une semaine plus tard dans la ville de Dabou, dans la région des 

Grands Ponts. Il aurait cette fois réuni entre 20 000 et 30 000 personnes

Baromètre 

Audelà du bilan, des promesses et des appels répétés des uns et des autres pour qu’Alassane Ouattara soit candidat en 2025, ces rendezvous constituent pour le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir) un premier baromètre sur sa capacité de mobilisation en vue de la prochaine 

présidentielle. << On est clairement dans une sorte de précampagne, explique l’analyste Arthur Banga. Le premier objectif est de garder les troupes en alerte. » 

Quelle région rassemblera le plus ? la ferveur serat- elle la plus forte ? Ces manifestations présentent aussi un fort enjeu pour les élus locaux dans la perspective d’un remaniement gouvernemental et d’une restructuration 

du RHDP avant le scrutin. « Il y a une bataille au sein du parti. Chaque baron régional veut montrer qu’il est capable de mobiliser, de mettre l’opposition en lambeaux ou, tout du moins, de la contenir afin de se rendre incontournable pour la campagne présidentielle. Chacun 

veut avoir sa place », explique Arthur Banga

 En Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara et l’hypothèse du quatrième mandat 

Pour l’heure, le parti présidentiel ne centralise pas ces 

initiatives, mais il compte à l’avenir mieux les structurer et les rendre «utiles » au parti avant le « tunnel électoral » 

dans lequel le pays s’apprête à entrer. Des décisions dans. ce sens devraient être prises très prochainement lors d’une réunion de l’encadrement de tous les responsables du parti

Le prochain de ces «<hommages » aura lieu ce samedi 18 mai dans le nord du pays. Un «gigameeting de reconnaissance des efforts de développement du président » qui se tiendra dans l’enceinte du stade AmadouGonCoulibaly de Korhogo, la plus grande ville du septentrion ivoirien, la majorité présidentielle est en terrain conquis. Pendant cinq jours, début mai, le ministre de la Communication et porteparole du gouvernement, Amadou Coulibaly, a sillonné le district Savanes régions du Poro, de la Bagoué et du Tchologo pour organiser cet événement parrainé par le ministre de la Défense et frère du chef de l’État, Téné Birahima  Ouattara

Revirement 

<< Ces événements sont aussi une manière d’occuper le terrain face à l’opposition», analyse une source interne au RHDP, alors que l’ancien président Laurent Gbagbo (PPACI), bien qu’inéligible, vient de se déclarer candidat à la présidentielle et que Pascal Affi N’Guessan (Front populaire ivoirien, FPI) et Tidjane Thiam (Parti démocratique de Côte d’Ivoire, PDCI) devraient bientôt officialiser leur entrée dans la course

«On 

Au sein de l’ancien parti unique, pas question pour l’heure de commenter cette mobilisation du RHDP

se concentre sur les obsèques du président Bédié [du 20 mai au 2 juin], c’est notre priorité, on ne veut pas se 

disperser», indique Soumaïla Bredoumy, son porte- parole

Alassane Ouattara candidat en 2025 : pourquoi la question n’est plus taboue. 

Reste évidemment une grande inconnue : la décision que prendra Alassane Ouattara, chef de l’État depuis 2011. << Ces meetings sont une manière de préparer à une éventuelle candidature, c’est certain. Mais dans le cas où il annoncerait qu’il ne se présente pas, comment remettre 

la machine RHDP en ordre de marche derrière quelqu’un d’autre ? Comment opérer ce revirement alors que tout le monde l’appelle à se porter candidat et que le soutien des militants est demandé ?» interroge Arthur Banga

Si tel devait être le cas, le parti au pouvoir, grand gagnant des dernières élections locales et sénatoriales, devrait alors faire la démonstration qu’il est capable de mobiliser autour d’une personnalité autre que celle d’Alassane Ouattara.

Jean Moliere . Source JA

Quitter la version mobile