16 juillet 2024
Paris - France
AFRIQUE

RDC-M23 : d’intenses combats toujours en cours à Masisi, le front est localisé sur des collines près de Sake

Des violents affrontements se poursuivent ce mercredi 22 février entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles du mouvement du 23 mars (M23), appuyés par le Rwanda. Le front est localisé près de la colline Kagoma, vers les villages Malehe et Ruvunda, dans le territoire de Masisi. Les habitants de la cité de Sake indiquent qu’ils entendent des détonations d’armes lourdes et légères jusqu’à cet après-midi. Sake est située à 27 km à l’Ouest de Goma. Des déplacements massifs des populations sont également signalés.

« C’est depuis tôt le matin que les rebelles du M23 ont attaqué les positions des FARDC à Malehe. Nous avons été obligés de fuir. J’ai quitté chez moi à 8h30. Je ne sais où me diriger », témoigne Bihango Bwira, père de six enfants, déplacé en provenance de  Malehe.

Des sources affirment que les rebelles viseraient la localité de Mushake qui donne la voie sur Sake.«C’est depuis 3h du matin que les positions des FARDC ont été attaquées dans le groupement Kamuronza, au niveau de  Ruvunda, en allant vers Mushaki. Ils veulent s’emparer de Mushaki. Pour le moment, des détonations en armes lourdes se font entendre à Sake et à Mushake. Plusieurs villages environnants se vident de leurs populations. Il y a donc de nouveaux déplacés qu’on enregistre à Sake » dit à ACTUALUTE.CD Olivier Mungwiko, porte-parole du parlement des jeunes à Sake.

Sake est située à moins de 50 Km de Kitshanga, une autre agglomération stratégique du territoire de Masisi, passée sous contrôle du M23 depuis le jeudi 26 janvier dernier. La prise de Kitshanga par le M23 a coupé la ville de Goma à la partie Nord de la province du Nord-Kivu, seule voie qui restait pour l’approvisionnement de la capitale du Nord-Kivu en vivres et autres biens, depuis la fermeture, voilà maintenant plus de 3 mois de l’axe Goma-Rutshuru, également occupé par le M23.

Malgré les multiples appels au cessez-le-feu immédiat, les rebelles continuent les attaques. Il y a peu, l’armée a dénoncé des attaques auxquelles elle fait face, de la part du M23/RDF, en violation des résolutions issues de différentes rencontres entre les Chefs d’Etats de la région, tenues notamment, à Loanda (Angola), Nairobi (Kenya) et Bujumbura (Burundi).

JM

X