13 août 2022
Paris - France
EUROPE INTERNATIONAL

Présidentielle 2022 : Macron en tête à 23% des intentions de vote, Le Pen recule à 16%, Zemmour rattrape Mélenchon à 13%, selon un sondage

Loin derrière Emmanuel Macron, Marine Le Pen est talonnée par Xavier Bertrand, Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon pour une place au second tour, selon ce sondage.

Marine Le Pen fait-elle les frais de la montée en puissance d’Eric Zemmour ? Un sondage Harris Interactive pour Challenges, publié mardi 28 septembre, crédite la candidate du Rassemblement national de 16% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle de 2022, contre 24% un mois plus tôt. De son côté, le polémiste d’extrême droite, qui n’a pas déclaré sa candidature, recueillerait 13 à 14% des voix, contre 7% début septembre.

A droite, Xavier Bertrand est le candidat qui obtiendrait le plus de votes (14%), davantage que dans la configuration où les sondés pouvaient choisir Valérie Pécresse (12%) ou celle où le nom retenu était Michel Barnier (8%). Emmanuel Macron obtient entre 23 et 26% des intentions de vote selon les configurations. A gauche, Jean-Luc Mélenchon obtiendrait 13% des voix, la socialiste Anne Hidalgo 7% et l’écologiste Yannick Jadot 6%, loin devant Arnaud Montebourg (2%).

Macron donné à 54% au second tour

Au second tour, Emmanuel Macron serait réélu avec 54% des voix, le total de Marine Le Pen (46%) restant stable, dans la même fourchette depuis mars (entre 45 et 47%). Les deux tiers des électeurs potentiels d’Eric Zemmour se rallieraient à Marine Le Pen au second tour, contre 7% à Emmanuel Macron et 27% de votes blancs, nuls ou d’abstention.

Pour rappel, les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent seulement une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Enquête réalisée en ligne du 24 au 27 septembre auprès d’un échantillon de 1 379 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 1 048 inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur des intentions de vote entre 1,4 et 3,1 points.

X