18 août 2022
Paris - France
AFRIQUE

Paris : CPCS appelle à la retenue, au respect des institutions et valeurs démocratiques du Sénégal

Ainsi le CPCS a rendu public une importante déclaration y relative, en droite lignée de celle faite suite aux violences pré électorales qui avaient eu à émailler la journée  de manifestation de désolation, avec morts d’hommes, du 17 juin 2022 en République du Sénégal.
Déclaration du Consortium Panafricain des Compétences en Synergie en abrégé CPCS,
en prévention de la nouvelle manifestation pré électorale du 29 juin 2022 prochain en République du Sénégal.
Déclaration d’appel du CPCS, à l’endroit de chaque sénégalaise et de chaque sénégalais, pour la Préservation de la paix sociale dans leur pays, puis exhortation surtout de tous, au respect des Institutions et des Valeurs Démocratiques en République du Sénégal.
La République du Sénégal, îlot bienfaisant de lumière dans un océan de ténèbres démocratiques sur le Continent notamment en Afrique de l’Ouest,
La République du Sénégal, pays de par le sens élevé dans son ensemble, de ses Hommes et de ses femmes, doit tirer leçon de la journée du 17 juin 2022 dernier, tout comme de celle de mars 2021 passé, où la Nation a été fortement endeuillée avec au décompte, la perte  en vies humaines de plus d’une dizaine de ses fils, sans oublier les blessés et les personnes meurtries par ce genre de manifestation à escalade de violence pré électorales.
Le Consortium Panafricain des Compétences en Synergie  en abrégé CPCS, qui suit depuis belle lurette le Sénégal dans sa voie de consolidation démocratique, il importe de dire haut et fort, aujourd’hui plus que jamais, à tous de faire attention, en laissant de côté tout égo personnel, pour ne pas pâlir la flamme rayonnante qui a de toujours caractérisé ce pays, véritable lueur  d’espoir démocratique et d’alternance pacifique par les urnes, puis lumière en Afrique en général et notamment en Afrique de l’ouest en particulier.
Les législatives du 31 juillet 2022 dont les actes pré électoraux ont pourtant été bien engagés conformément aux dispositions en vigueur en République du Sénégal, commencent à être entachées, avec des velléités de violences ou d’actes ourdies ou frisant la préméditation pour en découdre, tout ceci sortant du cadre du respect des valeurs démocratiques, de la courtoisie, et de l’élégance républicaine.
Le CPCS, tout en appelant les politiques à la responsabilité dont ils peuvent savoir en faire preuve, avec un sens de dépassement de soi, édulcorant les égos personnels d’une part;
Le CPCS d’autre part, ne saurait rester de marbre et ne pas inviter tous les acteurs sénégalais sans exclusive, au ressaisissement total, dans le respect des Valeurs de la République et de la Démocratie, favorisant et privilégiant avant tout,  la retenue de prononciation de propos discourtois frisant à donner des injonctions ou susceptibles d’être assimilés à de la provocation, tout comme toute éventuelle de commissure d’actes pouvant  être assimilée  à une caractéristique de vouloir rester ou demeurer réfractaires aux lois et us républicains et démocratiques prévalant ou en vigueur en République du Sénégal.
Notre dynamique en Consortium, se voudrait tout aussi, en cette période de turbulence politique, encourager toutefois,  toute initiative ou toute entreprise citoyenne de voie de conciliation possible des points de vue des antagonistes, et ceci par le dialogue dont notre souhait ardent, est qu’aucun caractère  de raidissement de position, ne puisse être de cité, pour enfreindre cette voie combien salutaire et vertueuse qu’est le dialogue, pour la poursuite de la consolidation démocratique, laquelle caractérise les grandes Nations et leurs Hommes, dans le respect des valeurs démocratiques certes, mais aussi et surtout, dans le strict respect des lois et règlements érigés en République du Sénégal et dont nul ne se doit de s’en soustraire ou de s’en départir.
Ainsi, comme il en avait été  de séquentielles de communication et de suivi d’observation électorale opérée par notre dynamique en Consortium, et ceci lors des élections locales du 23 janvier 2022 passé,  tout comme la déclaration faite par le Consortium lors de la marche de désolation du 17 juin 2022 en République du Sénégal, le Consortium Panafricain des Compétences en Synergie en abrégé CPCS, se fera fort utile de devoir similaire pour le Sénégal, dans la même moule d’exercice de mission d’observation électorale opérée, et ceci aussi lors du suivi de tous les actes pré et post électoraux des élections législatives déjà d’actualité, dont le scrutin est prévu pour le 31 juillet 2022 en République du Sénégal et dont 2 de nos membres sont déjà en longue mission avancée d’observation électorale de toutes les phases dudit processus, en terre sénégalaise.
Le Consortium Panafricain des Compétences en Synergie en abrégé CPCS, voudrait tout aussi et notamment, saluer les initiatives de réactions positives et d’exhortation à la paix, lancées par des organisations de la Société civile sénégalaise, dont notamment le Collectif ou le Conseil des imams, religieux et oulémas du Sénégal,  ainsi que les actions inlassables des chefs et guides religieux qui s’activent, sans oublier la structure Afrikajom Center, de Alioune Tine qui s’y investit grandement également pour le Sénégal.
Le CPCS enfin,  tout en félicitant les Autorités Électorales Sénégalaises  dans leur ensemble pour le travail pré électoral abattu depuis lors jusqu’à  ce jour, pour ce scrutin législatif de 2022, notre Mission en Consortium voudrait tout aussi, encourager l’ensemble des organes en charge des questions électorales en République du Sénégal, à continuer leur travail républicain de hauteur de vue et de professionnalisme, pour un scrutin législatif 2022, réussi et apaisé in fine, en République du Sénégal.
A l’entendement aussi de notre Mission, une action d’adoption par large consensus de tous les acteurs en ce qui concerne la Charte de la non violence dont certains acteurs politiques nationaux sénégalais l’avaient signé lors des locales du 23 janvier 2022 et d’autres non, tout ceci conformément à la  vision libre de chaque acteur de s’en approprier ou pas, conformément  à sa conviction de liberté de choix ou d’expression.
Cette donne donc de charte consensuelle  de non violence à en y arriver à le faire parapher consensuellement  par tous, pourrait être un formidable et efficace outil, avec l’apport sincère de tous, lors des prochaines étapes du processus électoral de ces législatives du 31 juillet 2022 dont la campagne proprement dite démarre très bientôt soit le 10 juillet 2022, à moins que.
Puisse donc et toutefois, dans l’esprit de chaque actrice ou acteur sénégalais, qu’il soit au Sénégal ou qu’il soit de la Diaspora, que toute action au bénéfice et au service du Sénégal, que se doit de poser ou de porter ou d’imprimer chaque sénégalaise et chaque sénégalais, pour et dans l’intérêt ultime et supérieur de leur Sénégal commun à tous sans exclusive,
Puisse donc que tout cela, être surtout et rester guidé par les vertus de la sagesse, de la responsabilité citoyenne, de la hauteur de vue de savoir toujours se transcender pour son pays, et qui sont des valeurs ancrées dans les gênes de chaque sénégalaise et de chaque sénégalais, qui ne doit jamais s’en départir  ou ne doit jamais cesser de s’en servir.
Puissent enfin, ces  vertus et valeurs cardinales, demeurer  et rester le comburant utile, pour que l’îlot de lumière sénégalaise qui est très appréciée de part son symbolisme unique et de fierté,
 que donc ce symbolisme ne soit point écorché par du ténébreux, et que cet îlot de lumière appelé Sénégal au niveau Panafricain, ne s’éteigne point ou ne chavire  point ,  et que chaque acte à poser par toute actrice ou acteur sénégalais, s’inspire avant tout de l’exemplaire maturité et du sens toujours élevé du discernement dont sait faire montre le Peuple Sénégalais, et dont l’Afrique dans sa marche démocratique, en est fière de cette belle boussole imprimée de toujours et qui est référentielle de conservation et d’imitation pour notre Continent.
       Fait ce 27 juin 2022, à l’endroit et en appel au peuple sénégalais d’une part et à celui d’autre part, du Continent Africain en général et de l’Afrique de l’Ouest en particulier, pour fins de large partage et de diffusion, partout où de besoin sera de la présente déclaration.
Le CPCS, son Bureau de communication et son Directoire International vous en remercient.
Pour le Consortium Panafricain des Compétences en Synergie en abrégé CPCS,
Une Coalition d’entités et d’acteurs de la Société Civile Africaine et de la Diaspora,
qui œuvrent en synergie, lors des processus électoraux pour la consolidation démocratique sur le Continent.
A SIGNÉ pour l’ensemble de la dynamique :
Le Coordonnateur Général du Directoire International de la dynamique panafricaine CPCS,
Dr DAGBARA T. INNOCENT
Contacts à l’international :
0033 641 81 10 28 /

0033 782 36 61 12

X