2 décembre 2022
Paris - France
AFRIQUE INTERNATIONAL

Maroc : Hicham Naciri, un réseau à l’ombre du palais

L’avocat d’affaires des grands groupes marocains, très sollicité par les VIP du royaume, est aussi celui du secrétariat du roi Mohammed VI. Un cas unique dans le pays. Enquête.

 

Au Maroc, prononcer le nom d’Hicham Naciri pour tenter d’en savoir plus à son sujet suffit à abréger les conversations. Le fils de l’ancien bâtonnier et ministre de la Justice est à la fois l’avocat le plus puissant du royaume, l’un des plus respectés et des plus discrets.

Avocat célèbre, Hicham Naciri (48 ans) est l’homme de confiance du palais royal. À travers son prestigieux cabinet, Naciri & Associés Allen & Overy, il a récemment été mandaté pour défendre les intérêts du Maroc devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), à Washington, à la suite d’un recours déposé par l’homme d’affaires saoudien Mohammed Hussein Al Amoudi, actionnaire de la raffinerie Samir.

Formé à la faculté de droit de Montpellier en même temps que Kamal Nasrollah, son confrère de Baker & McKenzie, puis passé à Paris au sein du cabinet Gide dans la deuxième partie des années 1990, ce spécialiste du droit des affaires ne conseille pas uniquement les élites économiques dans leurs projets d’investissements. Depuis le décès de son père, l’avocat défend les intérêts du roi Mohammed VI.

X