2 décembre 2022
Paris - France
AFRIQUE INTERNATIONAL

Locales 2022: Le CPCS liste quelques points à améliorer pour les futurs scrutins

A la suite de l’organisation des élections locales du dimanche 23 janvier 2022, le Consortium panafricain des compétences en synergie a listé quelques points à améliorer pour les futurs scrutins.

Le premier point noté est le retard d’ouverture dans certains bureaux de vote, allant de 15mn à plus d’une heure. Selon l’organisation, « il convient donc de se pencher sur ce phénomène de retards, afin que des électeurs lassés d’attendre, peuvent être amenés à rentrer chez eux, sans y revenir pour accomplir leur devoir citoyen, à moins aussi que leurs nerfs ne puissent être mis à fleur de peau par cette attente, pouvant être préjudiciable au bon déroulement du scrutin, ou pénalisante pour les listes en compétition ».

Le constat de quelques électeurs qui « n’ont pas pu voter, du fait que leur nom ne figurait pas sur la liste de leur bureau de vote, et bien que détenteur de leur carte d’électeur ». Pour ce qui concerne l’appréciation globale de réflexion première du consortium, « le scrutin des élections locales du 23 janvier 2022 en République du Sénégal, s’est déroulé dans des conditions de tenue, globalement satisfaisantes ».

« Notre Mission en Consortium, en apprécie les grands efforts d’organisation pré et post électoraux, des instances en charge des élections en République du Sénégal », lit-on dans leur rapport transmis à PressAfrik.

La mission exhorte les différentes parties « à poursuivre cette lancée, dont elle restera regardante, de la phase de proclamation définitive des résultats, par les instances nationales Sénégalaises habilitées, conformément aux dispositions électorales en vigueur en République du Sénégal ».

Puisse également chaque acteur, qui serait amené à en faire, selon son droit, une contestation quelconque relatif aux résultats provisoires, de bien le faire dans les règles de l’art, conformément aux dispositions en vigueur en République du Sénégal.

Le rapport final, qui viendra couronner toute observation du processus électoral de ces locales du 23 janvier 2022 en République du Sénégal, et ceci après l’installation de la séquentielle d’observation d’installation des élus, sera « ponctué de diverses recommandations, en vue des scrutins futurs, qui déjà sont d’actualité en République du Sénégal ».

X