14 août 2022
Paris - France
AFRIQUE

La plus jeune députée Mércia Viriato Licà, 23 ans, née sans bras, du Mozambique

Mozambique. La députée Mércia Viriato, 23 ans, née sans bras, encourage la jeunesse de son pays.

À 23 ans, Mércia Viriato est la plus jeune députée à siéger au parlement du Mozambique. Née sans membres supérieurs, elle lutte pour l’éducation et l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées.

La benjamine du nouveau Parlement du Mozambique n’a pas de bras. Après les élections législatives d’octobre 2019, Mércia Viriato Lica, 23 ans, est entrée en fonction ce 13 janvier, à l’assemblée du Mozambique comme députée pour la circonscription de la province occidentale du Tete.

Née sans ses membres supérieurs, la jeune mozambicaine avait écrit en 2018 au président Filipe Nyusi via sa page Facebook, pour plaider l’amélioration des conditions de vie et d’accès à l’éducation des personnes handicapées au Mozambique. Impressionné, le Président avait alors encouragé la jeune femme à se présenter aux élections législatives. Elle représentera donc le parti majoritaire FRELIMO (Front de libération de Mozambique) tout au long de son mandat de 5 ans, aux côtés des 249 autres députés de l’assemblée de la République.

« Inspirer beaucoup de personnes »

Dans un entretien [en portugais] pour Carta de Moçambique le jour de son investiture, elle confiait : J’espère contribuer au développement du pays dans les domaines de l’école et de l’éducation, et encourager la jeunesse à ne pas arrêter les études. […] J’ai la conviction qu’en étant ici, dans la grande Chambre, je vais encourager et inspirer beaucoup de personnes par les choses que je vais accomplir au cours de mon mandat. Je crois que lorsque les gens me regarderont et verront que je suis capable, ils réussiront eux aussi à agir. Elle souhaite également lutter contre les discriminations et le harcèlement envers les personnes handicapées, dont elle a fait les frais en grandissant.

« Je fais tout avec mes membres inférieurs »

Abandonnée par son père à la naissance, Mércia a été élevée par sa mère dans sa province natale d’Inhambane. Lors de son entrée à l’école en 2003, le directeur de l’établissement aurait recommandé de placer Mércia dans un établissement spécialisé. Sa mère n’ayant pas les moyens financiers pour payer une telle éducation, et ces écoles n’existant presque pas au Mozambique, la jeune fille a persévéré dans le système scolaire classique, étant capable de se débrouiller uniquement avec ses pieds. Je fais tout avec mes membres inférieurs. Écrire, cuisiner, nettoyer et ranger la maison » racontait-elle [en portugais] au journal Moz News fin janvier.

En 2019, Mércia Viriato a obtenu son diplôme de droit à l’université Unisave dans la ville de Maxixe, au nord de Maputo. Elle souhaite aujourd’hui que les jeunes handicapés puissent être accueillis et pris en charge dans les écoles publiques du Mozambique.

X