3 février 2023
Paris - France
AFRIQUE

Hydrogène : l’énorme potentiel de l’Afrique confirmé dans une nouvelle étude

La BEI (Banque européenne d’investissement), l’Union africaine, ainsi que l’Alliance solaire internationale ont réalisé récemment une étude concernant la production d’hydrogène en Afrique.

Menée avec le soutien de l’État mauritanien, d’HyDeal et de CGLU Afrique, cette étude révèle que le continent africain a la capacité de produire 50 millions de tonnes d’hydrogène vert chaque année d’ici à 2035.

De l’hydrogène abondant et low cost

L’hydrogène vert est productible à moins de 2 €/kg en Afrique, ce qui équivaut à un coût énergétique de 60 dollars par baril. Une énergie qui pourrait accélérer la croissance économique du continent, permettre d’employer des centaines de milliers de travailleurs et réduire ses émissions de 40 % en économisant 500 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an.

Exportable vers les marchés internationaux, cet hydrogène vert pourrait être généré à partir d’énergie solaire dans quatre pays africains avantageux pour ce type de production : l’Égypte, le Maroc, la Mauritanie et l’Afrique australe.

Présenté durant la COP 27 qui s’est tenue récemment à Sharm el Sheikh, le rapport « Africa’s Extraordinary Green Hydrogen Potential » constitue l’une des premières études approfondies sur la production africaine d’hydrogène vert.

Un essor sous conditions

Ce document se concentre sur les opportunités financières de l’hydrogène au sein des quatre nations africaines citées précédemment. Il présente également une feuille de route des solutions techniques, économiques et environnementales permettant son développement commercial.

L’étude propose trois conditions permettant de générer 50 millions de tonnes d’hydrogène propre en Afrique d’ici à 2035 :

  • La planification, la réglementation et les dispositifs d’incitation nationaux doivent mobiliser des investissements privés.
  • Des projets pilotes doivent démontrer l’avantage commercial de produire, stocker, distribuer et utiliser l’hydrogène vert.
  • Des partenariats doivent être créés pour permettre la conception, la construction et l’exploitation d’installations de production, de stockage et de distribution de cet hydrogène.

Source:H2Mobile

X