4 juillet 2022
Paris - France
POLITIQUE

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo signe son grand retour en politique avec la présence d’Adama Bictogo ; un pas d’éléphant vers la réconciliation vraie

Pour marquer son retour en politique, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a lancé son parti : le PPA-CI, le Parti des Peuples Africains Côte d’Ivoire. Correspondance de Christelle Pire à Abidjan.

En Côte d’Ivoire, après dix ans d’absence, c’est avec un nouveau parti que l’ancien président Laurent Gbagbo fait son retour sur la scène politique.

Un nouvel instrument politique qui aura la responsabilité de porter un lacis de visions nouvelles et de valeurs nouvelles. Des valeurs telle que la vocation de rassembler les ivoiriens, les forces politiques authentiquement de gauche pour la conquête des libertés et de s’engager clairement dans le panafricanisme en vue de la souveraineté des peuples africains.

Ce 16 octobre 2021 marque donc le jour-j du début des activités relatives au assises du Congrès constitutif du probable Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), un congrès constitutif qui se tient du côté du Palais des congrès du Sofitel Hôtel Ivoire dans la commune de Cocody.

Plusieurs délégations, ivoiriennes et africaines, venant de divers partis politiques ont répondu présent à l’invitation du comité d’organisation de ce congrès constitutif.

Représentant le président de la République, Alassane Ouattara, et le parti au pouvoir le RHDP, Adama Bictogo s’est déplacé à ce congrès avec une délégation de 6 députés de la nation.

La courtoisie  politique africaine : RHDP aux côtés de PPACI du Président Gbagbo. 

« Nous sommes présents au nom de la réconciliation »

C’est la première fois, dans l’histoire de la politique africaine qu’un parti au pouvoir  participe au congrès d’un parti d’opposition. Congrès Constitutif du PARTI des PEUPLES AFRICAINS – COTE D’IVOIRE (PPA-CI ) de LAURENT GBAGBO ou le constat de l’élégance politique et de la Donne exportable de grand esprit d’ouverture du RHDP, Parti au pouvoir en Côte d’Ivoire, traduisant la volonté inéluctable du Président Alassane Ouattara, de renforcer le Socle de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale en Côte d’Ivoire, pour le bonheur du Peuple ivoirien certes, mais aussi dans cette voie d’acceptation de l’Autre que sont toutes les populations Africaines vivant en Côte d’Ivoire, de vivre comme si Elles étaient chez Elles, consacrant le panafricanisme dans toute sa dimension première à savoir une et une seule Afrique pour tous

Tel est aussi l’un des grands enseignements à tirer de ce Congrès Constitutif d’un Parti de l’opposition ivoirienne, qui a vu la présence d’une éminente personnalité du RHDP et délégation à l’entame samedi 16 OCTOBRE 2021 de ce Congrès, participation qui est un bel  exemple exportable sur le Continent, parce que in fine, les Partis politiques sont adversaires en idées et non point des ennemis. Et cela se doit aussi d’être su, mentionné, félicité et encouragé en Afrique.
Le ministre Adama Bictogo est une valeur d’exemple en représentant  le Président  SEM. Alassane Ouattara , cette présence  est le substrat de la démocratie  voire faire la politique autrement  et il  n’a pas manqué de dire que  » <>.

Il a toutefois invité les uns et les autres à la réconciliation et au pardon et surtout à mettre de côté toutes les incompréhensions qui ont pu exister.

<> a-t-il conclu.

Dites au ministre  Adama Bictogo que ce genre d’exemple , l’Afrique en a besoin et en redemande.

Jean Moliere

 

X