7 juillet 2022
Paris - France
SPORT

CAN-2022 : Le Sénégal fait craquer le Burkina Faso et se qualifie pour sa 2e finale consécutive

Au terme d’un match plaisant et débridé, le Sénégal de Sadio Mané a fait plier le Burkina Faso mercredi en demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Pour sa deuxième finale consécutive, il affrontera le vainqueur de Cameroun-Egypte.

Le Sénégal peut croire à son premier trophée. Au terme d’un long combat face au Burkina Faso, les Lions de la Teranga se sont qualifiés pour la deuxième finale de CAN consécutive, trois ans après l’échec contre l’Algérie. Les Etalons n’ont pas démérité mais l’entrée des remplaçants a fait la différence.

Un match plaisant et rythmé

Dans un stade Ahmadou Ahidjo loin d’être remplie mais à l’ambiance joyeuse grâce aux délégations de supporters des deux équipes, les Sénégalais et les Burkinabé se livrent d’entrée à un duel physique intense. Nampalys Mendy, Cyrille Bayala et Boureima Bande en font les frais, tous obligés de se faire soigner pour des chocs.

Ciss est particulièrement en vue dans le début de match grâce à ses capacités de projection vers l’avant. Le joueur de l’AS Nancy-Lorraine crochète pour se faufiler dans la défense et tente sa chance. Le ballon file à côté de la cage (15e).

Le Burkina Faso n’est pas en reste. Bandé s’échappe sur le côté gauche et trouve Bertrand Traoré qui contraint Edouard Mendy à la parade. Puis Mané tente aussi sa chance et Koffi se couche pour bloquer (18e).

Trois demandes de penalty du Sénégal

Loin des matches mollassons qui ont caractérisé l’entrée en lice des Lions de la Teranga, les deux équipes se rendent coup sur coup sur un rythme emballant et des actions allant d’un bout à l’autre du terrain.

Mais, petit à petit, c’est le Sénégal qui prend le contrôle du jeu. Cheikhou Kouyate hérite d’un ballon après un corner qu’il tente de glisser dans les filets avant de voir Kaboré sauver les siens (27e). Quelques minutes plus tard, le joueur de Crystal Palace passe de longues minutes à terre après un choc avec Hervé Koffi (30e). Si l’arbitre siffle dans un premier temps penalty, la VAR lui fait corriger sa décision. Le gardien burkinabé quitte finalement la pelouse, remplacé par Farid Ouedraogo.

Le choc a le mérite de réveiller les Etalons. Après une belle action, Bandé frappe au premier poteau, Mendy est vigilant (39e). Bertrand Traoré prend sa chance à 20 mètres mais le ballon s’envole (40e).

Puis les Lions de la Teranga reprennent leurs assauts avec des tirs de Bamba Dieng et Mané. Par deux fois, le Sénégal croit obtenir un penalty. Lorsque Mané s’écroule dans la surface, l’arbitre fait signe de jouer (42e). Puis lorsque Tapsoba semble détourné du bras une frappe de Nampalys Mendy, il indique d’abord le point de penalty avant de se déjuger à cause de la VAR.

Le Burkina Faso proche de la surprise

Le match reprend à 100 km/h au retour des vestiaires. Si le Sénégal envahit la moitié de terrain, le Burkina Faso montre qu’il peut frapper à tout moment, comme lorsque Bertrand Traoré s’échappe à la limite du hors-jeu pour se présenter face à Edouard Mendy. Le capitaine Koulibaly revient du diable Vauvert pour tacler son homologue burkinabé in extremis (56e).

Le Sénégal trouve enfin les failles

Voyant son équipe peiner à mettre en danger le Burkina, Aliou Cissé procède à un double changement avec l’entrée d’Ismaila Sarr et Pepe Gueye. Une initiative qui redynamise les offensives sénégalaises. Sur un corner, le ballon mal dégagé revient Koulibaly qui tente un retourné. La balle finit dans les pieds de Diallo qui envoie un tir au fond des filets (70e, 1-0).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Le Sénégal accélère Sur un corner joué à deux, Ciss enroule une merveille de centre pour Pape Gueye qui au second poteau envoie sa tête dans le petit file (75e). Mais un Marseillais peut en cacher un autre puisque Bamba Dieng double la mise pour le Sénégal quelques instants plus tard après une passe de Mane (76e).

Le Sénégal se croit alors à l’abri mais le Burkina Faso ne renonce pas. ! Traoré sert Kaboré qui adresse un centre dans la surface du Sénégal. Ibrahim Touré reprend sans contrôle et crucifie Edouard Mendy (82e).

Mais Sadio Mané se charge vite d’ôter leurs espoirs aux Etalons. Le Burkina perd un ballon au milieu de terrain après une glissade et Mané est lancé directement dans l’espace en direction du but. Le Sénégalais sprinte puis ajuste Ouedraogo d’un joli piqué du gauche. La messe est dite.

Le Sénégal peut jubiler. Pour la deuxième fois consécutive, ils sont en finale de la Coupe d’Afrique. Après leur montée en puissance tout au long de la compétition, la bande de Sadio Mané peut espérer enfin ramener un trophée chez lui, à moins que le vainqueur de Cameroun-Egypte demain lui barre le chemin.

France24

X