2 décembre 2022
Paris - France
SPORT

Qatar 2022: Deschamps donne un indice sur la composition des Bleus

En conférence de presse ce lundi, Didier Deschamps a indiqué deux joueurs susceptibles d’évoluer aux côtés de Raphaël Varane en défense centrale.

Dans huit jours, l’équipe de France débutera sa Coupe du Monde 2022 face à l’Australie, son premier adversaire dans le Groupe D. Et entre les absences et l’évolution du système de jeu, de nombreuses questions subsistent quant à la première composition des Bleus pour le début de la compétition.

À l’annonce de sa liste, Didier Deschamps avait affirmé le choix de repasser à une défense à quatre, évinçant ainsi des latéraux offensifs tels que Ferland Mendy et Jonathan Clauss de sa liste. C’est donc en défense que résident les principales interrogations sur la composition des champions du monde en titre. Ce lundi en conférence de presse, le sélectionneur des Bleus a donné quelques indices sur ce à quoi ressemblera son arrière-garde au Qatar.

Konaté ou Upamecano pour accompagner Varane

Il devra changer ses habitudes – lui qui préfère jouer avec un défenseur central gaucher et un droitier – en l’absence de Presnel Kimpembe, remplacé numériquement par Axel Disasi qui est droitier. « Les deux les plus habitués à jouer à gauche en étant droitier, c’est Konaté et Upamecano », a-t-il lancé à propos de sa charnière centrale, dont l’axe droit devrait être occupé par Raphaël Varane.

 

Quant au défenseur de Manchester United, qui n’a plus joué depuis prêt d’un mois en raison d’une blessure à la cuisse, l’ancien entraîneur de l’OM a donné des nouvelles plutôt rassurantes. « Il est dans son protocole. il a accentué son travail athlétique. Il a retouché le ballon. Il le retouchera aujourd’hui. il a encore des étapes à franchir jusqu’à jeudi. Il va bien. Il a le moral et de bonnes sensations. Il est censé être disponible pour le premier match », a-t-il expliqué.

Les frères Hernandez en concurrence

Habitué à évoluer dans l’axe avec le Bayern Munich et même en équipe de France dans une défense à trois, Lucas Hernandez reste – comme en 2018 en Russie – un défenseur latéral gauche aux yeux de son sélectionneur. Il devrait donc être en concurrence avec son frère Théo à ce poste, tandis que Benjamin Pavard et Jules Koundé devraient se disputer le côté droit.

X