18 août 2022
Paris - France
AFRIQUE

Sénégal/Sokone: le Ministre Abdou Latif Coulibaly décrypte le climat électoral

Sokone (parfois Sokhone) est une commune du Sénégal située dans le Sine-Saloum, à l’ouest du pays. Elle fait partie du département de Foundiougne et de la région de Fatick
Population : 14 500 habitants .
 Secrétaire général du gouvernement , maire de la ville et candidat aux législatives M.Abdou Latif Coulibaly a accordé à continent Media un entretien  après avoir accompli son devoir  citoyen aux environs de 11h30 le dimanche 31 juillet sous une pluie diluvienne. Le premier  magistrat de la ville de Sokone a bravé cette tornade pour donner exemple. sur un ton mesuré, affable, serein, livre ses sentiments:
Impressions 

« Mes impressions  sont bonnes puisque malgré le temps qu’il fait , j’ai trouvé beaucoup d’électeurs entrain de voter.  Il  pleut depuis plusieurs jours dans notre ville , notre région ,c’est un sujet de préoccupation  par rapport au  taux de participation.

 

Mais nous savons que les Sokonois iront parce qu’ils aiment voter et ont toujours accompli leur devoir de citoyen donc ils viendront certainement plus nombreux dans l’après-midi . Nous avons mis en place des moyens de locomotion  pour faciliter aux électeurs  l’accès aux bureaux de vote . On est habitué à ce genre de pluie dans notre ville, notre région, cependant il s’avère que c’est un jour de scrutin mais il faut faire avec . L’autorité administrative comprendra que les populations sont sorties tardivement dans l’après-midi à cause de la pluie diluvienne et l’affaissement de la chaussée dont elle sera informé. Je pense que les électeurs pourront bénéficier d’un peu temps afin de leur permettre de voter.

Néanmoins certains citoyens viennent par leurs propres moyens et d’autres se font transporter jusqu’au lieu de vote .

Nous sommes heureux que ce scrutin se déroule dans le calme, la sécurité,  la concorde, la paix. Tout le monde de tout bord politique, fraternise, échange courtoisement sans difficultés. En ma qualité premier magistrat de la ville, j’en suis satisfait et heureux sauf la tempête mais la volonté divine nous dépasse tous, on s’en plaint pas, on est 31 juillet  c’est la période hivernale et  on  n’y peut rien . Je remercie, les habitants de Sokone, les administrés qui tiennent les bureaux de vote. » conclut -il.

L’opposition reste urbaine et la coalition présidentielle dans le pays profond

Huit listes de candidats sont présentées à ce scrutin par des coalitions. Les quatre alliances qui joueront le premier rôle sont la Coalition Bennoo Bokk Yakaar (BBY, pouvoir), dirigée par l’ancien premier ministre de Macky Sall, Mme Aminata Touré ; la coalition Yaw (Yewwi Askan Wi, opposition) de l’opposant Sonko ; la coalition Wallu Sénégal dirigée par l’ancien président Abdoulaye Wade et la coalition Alternative pour une Assemblée de Rupture (Aar Sénégal) avec comme tête de liste, Thierno Alassane Sall, un ancien ministre de Macky Sall, qui a démissionné du gouvernement.

Les autres coalitions en lice sont la coalition Bokk Gis Gis Liggey de l’ancien maire de Dakar et ancien président de l’Assemblée nationale, Pape Diop ; la coalition Bunt Bi du professeur El Hadji Ibrahima Mbow ; la coalition Naatange Askan wi du religieux Cheikh Alassane Sène et la coalition Les Serviteurs-MPR de Pape Djibril Fall, un journaliste et ancien chroniqueur dans une télévision privée dakaroise.

Les Sénégalais ont voté ce dimanche 31 juillet 2022 pour élire leurs députés. Un scrutin qui, après une campagne électorale tendue, s’est passé dans le calme. En attendant les résultats officiels, c’est le taux de participation, relativement faible, qui retient l’attention et inquiète. Dès la fermeture des bureaux à 18h00, les premiers résultats communiqués par les radios locales et sur les réseaux sociaux semblaient confirmer cette tendance avec des taux de participation qui oscillent entre 42 et 47 %, selon les bureaux de vote.

Le Sénégal  est une lumière dans le ciel ténébreux de la démocratie en Afrique . Pour preuve ,dès la proclamation des résultats,  certains candidats ont commencé à reconnaitre leurs défaites en  félicitant leurs adversaires au sortir . Quelle maturité démocratique.

Dakar(Sokone) /Jean Moliere

X